La Russie, l’Iran et la Turquie pour un cessez-le-feu « élargi » en Syrie

La Russie et l’Iran et la Turquie ont montré mardi qu’ils avaient pris la main dans le dossier syrien, appelant à étendre le cessez-le-feu, lors d’une réunion sans les Etats-Unis.

Au terme de discussions tripartites à Moscou entre les ministres russes, turcs et iraniens des Affaires étrangères et de la Défense, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a présenté une « déclaration commune » sur la Syrie.

« Les ministres sont convenus de l’importance d’élargir le régime de cessez-le-feu, de garantir un accès sans obstacle à l’aide humanitaire et la libre circulation des populations sur le territoire syrien », a indiqué M. Lavrov selon des propos retransmis à la télévision.

Les trois pays, qui se réunissaient sans les Américains ou les Européens, ont par ailleurs souligné être prêts à être les « garants » de négociations de paix entre le régime syrien et l’opposition.

« Nous sommes prêts à contribuer à l’élaboration du projet d’accord, aux pourparlers entre le gouvernement syrien et l’opposition », a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie russe a également assuré que l’évacuation des civils d’Alep serait terminée d’ici « un, deux jours maximum ». Commencée il y a cinq jours à Alep ravagée par des bombardements, « l’évacuation est actuellement en train de se finir », a déclaré M. Lavrov.

« Nous ne devons pas rejeter le travail qui a été réalisé entre la Russie et les Etats-Unis (…) Nous somme parvenus à des résultats en septembre, mais malheureusement les Américains n’ont pas pu agir comme nous en étions convenus », a-t-il ajouté, en référence à une tentative de trêve russo-américaine en Syrie, qui a finalement échoué au bout d’une semaine. (AFP)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/Pdm8uj