Yildirim suggère à l’Occident de contribuer à l’action de la Turquie en faveur des Aleppins

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a appelé l’Occident à se mobiliser pour venir en aide aux Syriens.

«Tout le monde, des Etats-Unis à l’Europe, salue ce que nous avons fait [pour évacuer les personnes assiégées à Alep-Est]. Ne contentez-vous pas de saluer notre action et venez plutôt porter avec nous une partie du fardeau», a-t-il dit.

Cette déclaration a été faite lors d’une réunion avec des femmes d’affaires au palais de Dolmabahçe à Istanbul.

Il a critiqué l’attitude de ces pays par rapport à ce qui se passe en Syrie. «Le monde a suivi la situation à Alep avec nonchalance et beaucoup d’impuissance. Il n’a rien fait, mais la Turquie a traversé le cercle de feu et a sauvé 45 mille personnes de la mort», a-t-il poursuivi.

Abordant la question du terrorisme dans la région, Yildirim a fait remarquer que «le vide du pouvoir, ces dernières années, en Irak et en Syrie avait constitué un terrain favorable pour le développement des groupes terroristes, comme il avait également permis à certains pays de réaliser leurs intérêts dans la région par le biais de ces organisations».

«Cette situation nous porte préjudice, car elle nous apporte le terrorisme dont nous avons souffert pendant environ quarante années. L’anarchie et l’instabilité ont fait, aussi, resurgir à nouveau le problème du terrorisme», a-t-il ajouté.

Yildirim a indiqué que son gouvernement tâche de «renforcer les capacités techniques et en matière de renseignement [de la Turquie], pour mieux affronter les organisations terroristes qui s’attaquent, de manière aveugle, à la Turquie et à son peuple».

Il a rappelé que l’Armée turque avait infligé, au début, de grandes pertes à l’organisation terroriste PKK. Cependant, «les autres groupes terroristes, à l’instar du PYD et Daech, ont commencé depuis à lui envoyer des armes, qui, malheureusement, ont été utilisées dans les dernières attaques terroristes en Turquie. Cela a constitué une difficulté [supplémentaire] dans notre guerre contre le terrorisme».

«Le PKK a obtenu des armes très développées de la part des autres organisations terroristes, mais les forces turques ont réussi récemment à déposséder le PKK de ces armes, rendant ainsi l’organisation terroriste faible dans les zones rurales», a annoncé le Premier ministre.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/zBehz0