2016 a été une année chargée pour le président turc Recep Tayyip Erdogan

Le président turc a effectué 22 visites dans 20 pays en 2016 et rencontré 37 chefs d’Etat.

Il a réalisé 31 visites dans 24 villes turques.

« J’avais dit à chaque occasion que je serais un président qui court, qui sue, qui travaille et qui fait travailler, je l’avais promis à mon peuple » a déclaré M. Erdogan.

Le président Erdogan a, cette année encore, couru et travaillé.

Les Etats-Unis sont parmi les pays où le président turc est allé plus d’une fois.

Il y est allé 3 fois en 2016.

Pendant sa première visite en avril, il a participé au Sommet sur la sécurité nucléaire et inauguré un complexe à Maryland.

Il y est allé une deuxième fois pour les obsèques du boxeur légendait américaine Mohammed Ali.

Pendant sa dernière visite en septembre, il a participé à la 71e session des réunions de l’Assemblée générale de l’ONU.

La visite en Russie du chef d’Etat turc était l’un des développements qui a marqué la politique en 2016.

Le président M. Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés en août à St. Petersburg.

Les relations turco-russes qui se sont dégradées après l’abat, par un F-16 turc, d’un chasseur russe de type SU-24 qui violait l’espace aérien turc le 24 novembre, ont commencé à se normaliser après cette visite.

En septembre, les regards étaient tournés vers la Chine.

Le sommet du G-20 qui a rassemblé les chefs d’Etat et de gouvernement des plus grandes puissances économiques du monde, a été organisé sous les auspices de ce pays.

Le président turc M. Erdogan y était et il a eu des entretiens des plus importants.

Au cours d’un périple en Amérique latine, le chef d’Etat turc a visité le Chili, le Pérou et l’Equateur.

Le président de la République a réalisé plusieurs visites officielles dans le continent africain.

Il y a parmi ces pays, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria et la Guinée en Afrique occidentale ; l’Ouganda, le Kenya et la Somalie en Afrique orientale.

Le président turc a rencontré les citoyens à plusieurs reprises dans plusieurs villes allant d’Izmir à Trabzon, en passant par Kayseri et Rize.

En mai, il était à Diyarbakir.

La visite à Gaziantep où il est allé pour le « Meeting pour l’Unité, la Solidarité et la Fraternité » après la tentative de coup d’Etat, le 15 juillet, de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), était l’une des plus mémorables.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/cJNPIT