Cisjordanie: Plus de mille constructions démolies par Israël en 2016, plus d’un millier de sans-abri

En 2016, Israël a procédé à la démolition de 1023 constructions palestiniennes, situées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, sous prétexte qu’elles ont été construites sans permis de bâtir.

Il s’agit de 488 maisons et de 535 installations dont des ateliers et des entrepôts, détaille un communiqué publié mercredi par l’Institut Abdallah al-Hourani des études et de la documentation (affilié à l’OLP).

Plus de 1620 personnes, pour la plupart des enfants, se sont retrouvées sans abri après la destruction de leurs habitations, selon la même source.

A Jérusalem-Est, ville la plus touchée par ces démolitions, 188 maisons et 121 installations ont été rasées.

Pour justifier son action, Israël invoque l’argument de «construction illégale» dans des zones classées C, selon l’accord conclu entre l’OLP et Israël.

Conformément à l’accord d’Oslo II de 1995, la Cisjordanie a été partagée en trois zones, A, B et C.

La zone A représente 18% de la superficie de la Cisjordanie et est entièrement contrôlée par l’Autorité palestinienne, aux plans sécuritaire et administratif.

La zone B couvre 21% de la superficie de la Cisjordanie et est soumise à une direction civile palestinienne et sécuritaire israélienne.

Tandis que la zone C, qui constitue 61% de la superficie de la Cisjordanie, elle est contrôlée totalement par Israël, aux plans administratif et sécuritaire, ce qui nécessité l’accord des autorités de Tel-Aviv pour tout projet ou mesure de l’Autorité palestinienne.(AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/9L9cof