Certains pays agissent de façon malveillante dans le but de faire échouer le cessez-le-feu en Syrie

«Pour l’instant, il n’y a pas eu de violation pouvant saper l’accord de cessez-le-feu. Toutefois, nous savons que certains pays font des manœuvres, derrière les rideaux, qui pourraient faire échouer l’accord», a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri İsik lors d’une visite aux forces armées turques dans la province de Sirnak (Sud-est).

Isik a par ailleurs rappelé qu’Ankara suit de près l’opération Bouclier de l’Euphrate et qu’elle est prête à intervenir en cas de nécessité.

«Nous ne permettrons pas, [bien évidemment] dans le respect du droit international, qu’un incident vienne troubler la sécurité et la stabilité de la région. Ainsi, dans ce contexte, nous surveillons les mouvements du PYD [prolongement du PKK terroriste en Syrie]», a-t-il dit.

Le ministre turc a également souligné l’importance des frappes russes dirigées contre Daesh dans le nord de la Syrie. Il s’agit d’«un important développement», dit-il, en référence aux raids russes menés jeudi dernier contre des positions de l’organisation terroriste à al-Bab.

Lancée le 24 août, l’opération Bouclier de l’Euphrate a pour objectif de nettoyer le nord de la Syrie des organisations terroristes, notamment Daesh, et d’assurer la sécurité de la frontière Sud de la Turquie. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/tFBdGM