Les attentats similaires à celui d’Istanbul, perpétrés en Europe et aux Etats-Unis

L’attentat terroriste perpétré contre des personnes venues célébrer le Nouvel An dans un club à Ortakoy (Istanbul) et causant la mort d’au moins 39 entre eux, a rappelé les attentats similaires en Europe et aux Etats-Unis.

Le premier exemple de ce type d’attentats a eu lieu le 13 novembre 2015 en France.

Le théâtre de Bataclan a été visé dans les attentats qui ont ensanglanté Paris. Les terroristes qui sont entrés dans la salle lors du concert du groupe américain de rock Eagles of Death Metal, ont ouvert le feu sur la foule.

La salle contenant près de 1.500 personnes s’est couverte de sang, tandis que les assaillants ont pris en otage les personnes qui n’ont pas réussi à fuir. Par la suite, ils ont tiré durant près de 20 minutes sur cette foule et lancé des grenades.

Lors de l’intervention de la police, deux des assaillants ont actionné leur gilet d’explosif tandis que le troisième a été tué par la police.

L’attentat revendiqué par Daesh a fait 89 morts rien qu’au Bataclan, s’inscrivant ainsi comme « l’attaque-à-main-armée la plus sanglante » de l’histoire française.

Le même jour, au total 130 personnes ont perdu la vie au Bataclan et dans les autres zones de Paris. L’état d’urgence a été proclamé dans le pays par la suite.

Le 12 juin 2016, c’était cette fois la ville Orlando des Etats-Unis (Floride) qui a été prise pour cible.

Une attaque-à-main-armée a été premièrement perpétrée contre un club fréquenté par les homosexuels, puis de nombreuses personnes ont été prises en otage. L’attaque a fait 50 morts et 53 blessés.

Cette attaque qui a pris fin avec la mort de l’assaillant, s’est inscrite dans l’histoire américaine comme « l’attaque-à-main-armée la plus sanglante perpétrée par une seule personne ».

Perpétrée par un citoyen américain d’origine afghane nommée Omar Cetin (29 ans), cette attaque a été revendiquée par Daesh.

Le 14 juillet 2016, lors de la Fête nationale, un kamikaze a roulé avec un poids lourds sur la foule réunie à Nice, faisant 84 morts et plus de 100 blessés. En raison de l’attentat revendiqué par Daesh, l’état d’urgence a été prolongé de 3 mois en France.

Le 19 décembre, un attentat similaire à celui de Nice a été perpétré à Berlin, en Allemagne. Un poids lourds a roulé sur les personnes se trouvant dans un marché de Noël, tuant 12 d’entre elles et blessant 50 autres. Cette attaque également a été revendiquée par Daesh.

– Les autres attentats terroristes en Europe –

11 mars 2004 : Des attentats à la bombe ont visé trois trains à Madrid, en Espagne. Revendiqués par al-Qaïda, les attentats ont fait 191 morts et près de 2.000 blessés.

7 juillet 2005 : 4 kamikazes se sont fait exploser sur les artères principales de Londres, en Angleterre, faisant 56 morts et 700 blessés.

22 juillet 2011 : L’extrémiste de droite Anders Behring Breivik a mené un attentat à la bombe à Oslo, en Norvège. Deux heures plus tard, vêtu cette fois d’un uniforme de police, Breivik a massacré des étudiants sur l’île d’Utoya, près d’Oslo. Au total 77 personnes ont perdu la vie et plus de 200 autres ont été blessées dans ces attentats.

7 janvier 2015 : Une attaque-à-main-armée a été perpétrée contre les bureaux de la revue satirique Charlie Hebdo à Paris, faisant 12 morts et 11 blessés.

22 mars 2016 : Deux attentats-suicides perpétrés contre l’aéroport et le métro de Bruxelles, en Belgique, a fait 32 morts et 270 blessés. Daesh a revendiqué les attentats.

– L’attaque contre le Masjid al-Nabawi –

4 juillet 2016 : Deux attentats à la bombe ont été menés près du Masjid al-Nabawi à Medine. Six personnes, dont deux civils ont perdu la vie, dix autres ont été blessés. L’attaque contre le Masjid al-Nabawi, perçu comme le deuxième lieu de culte le plus sacré de l’Islam après la Qaaba, a suscité une vive réaction dans le monde musulman.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LHsqhc