France/Campagne présidentielle: Marine Le Pen recourt à son père et aux banques étrangères

Marine Le Pen, présidente du Front national (FN) a confirmé mardi avoir fait appel à son père Jean-Marie Le Pen et à des banques étrangères pour répondre à son manque de financement dans le cadre de la campagne présidentielle française.

Invitée de la chaîne de télévision BFM et de la station radio RMC, la candidate frontiste a confirmé qu’elle recevrait un prêt de 6 millions d’euros par l’intermédiaire de Cotelec, le microparti de son père désormais exclu du FN. « C’est un parti qui a la charge de financer les campagnes depuis au moins 20 ans. Ce n’est pas l’argent de Jean-Marie Le Pen, c’est celui des militants du FN. », a-t-elle tenu à préciser.

Après avoir démenti le prêt de Jean-Marie Le Pen, les cadres du FN avaient fini par confirmer le financement de ce dernier, tout en minimisant son importance pour le parti. Le prêt s’appuierait sur un accord qui « date d’il y a plusieurs mois », estimait notamment David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen.

Cette tranche de 6 millions ne suffirait pourtant pas à financer l’ensemble de la campagne de Marine Le Pen, qui a annoncé à cet égard avoir fait appel à des banques étrangères. Les banques françaises refuseraient de financer sa campagne, a ainsi soutenu Le Pen pour justifier son recours à l’étranger.

« Je suis combattue par les banques (…) C’est un problème démocratique. Quand un parti est pauvre, et que les banques refusent de prêter, alors c’est un acte politique. C’est le pouvoir des banques », a-t-elle ainsi noté.

La candidate frontiste a précisé qu’elle a déjà sollicité des banques américaines et russes, et qu’elle saisirait « la première qui dira oui ».

Le journal satirique « Canard enchaîné » avait révélé décembre dernier un prêt russe au FN de 28 millions d’euros en vue de la Présidentielle de 2017. Wallerand de Saint Just, trésorier du FN, avait démenti ces informations, reconnaissant toutefois qu’il avait réussi à obtenir un prêt de 9 millions d’euros auprès d’une banque russe qui « a déposé son bilan » par la suite.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/CwDBes