Des hommes d’affaires yéménites veulent investir en Turquie

0

Des hommes d’affaires yéménites s’apprêtent à investir en Turquie.

Une cinquantaine d’hommes d’affaires yéménites ont participé à la réunion organisée par la Représentation auprès des pays du Golfe du Département des Investissements de la Présidence de la République de Turquie, mercredi à Konya (Anatolie centrale).

Les hommes d’affaires ont examiné les opportunités d’investissement dans la ville.

Affectés de manière négative par l’instabilité dans leur pays, les hommes d’affaires évaluent les opportunités en Turquie.

L’un d’entre eux, Suleyman al-Amdi, qui opère dans le domaine de la construction dans les villes d’Istanbul et de Bursa (région de Marmara), a déclaré, à l’Agence Anadolu, que les hommes d’affaires étrangers peuvent investir en Turquie sans faire face à la discrimination.

Il a précisé qu’il a entrepris un projet de 26 millions de livre turque (environ 4,9 millions de dollars) à Istanbul.

«Nous achèverons bientôt ce projet [de construction], et quatre mois plus tard, nous lancerons un autre, a fait savoir al-Amdi. […] Nous avons réalisé un investissement de 35 millions de livre turque (environ 6,6 millions de dollars) environ, jusqu’à maintenant. […] Nous visons un investissement de 150 millions de livre turque (environ 28,2 millions de dollars) d’ici fin 2019.»

Al-Amdi a appelé les investisseurs étrangers à venir investir en Turquie.

Pour sa part, le vice-président du Conseil d’administration du Bazara Holding basé au Yémen, Ahmed Bazara a indiqué qu’il opère dans les domaines de l’éducation, la santé, l’alimentation, la construction et l’automobile, au Moyen-Orient et en Afrique.

Il s’est dit satisfait des encouragements en Turquie concernant l’investissement.

«Nous sommes intéressés par trois secteurs en Turquie, a-t-il noté. Nous poursuivons les discussions pour les domaines de l’énergie renouvelable, l’alimentation et la construction. Nous comptons investir ici.

Nous commerçons déjà avec la Turquie dans le domaine alimentaire et travaillons davantage pour augmenter nos exportations. La Turquie est meilleure que nombreux pays, en matière d’énergie renouvelable. Nous souhaitons réaliser nos investissements dans les domaines que nous choisirons, dans deux ou trois mois.» AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/QxmNLi
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire