Barzani: « Une nouvelle ère va s’ouvrir dans les relations Turquie-Irak »

0

 

Netchirvan Barzani, le nouveau président de l’administration régionale kurde d’Irak, élu le 10 juin courant, a effectué son premier voyage officiel à l’étranger en Turquie.

A l’issue de son entretien avec le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, Barzani a accordé, samedi, une interview à l’Agence Anadolu (AA).

Le leader du Nord de l’Irak a d’abord exprimé sa satisfaction quant à son entretien avec le chef de l’Etat turc.

Il a souligné l’importance donnée à la Turquie par son gouvernement, ce voyage à Ankara en étant la démonstration, a-t-il dit.

« Je suis très heureux d’avoir fait mon premier voyage officiel en Turquie et de m’être entretenu avec le Président Erdogan. Nous avons longuement discuté de la forme que devront prendre nos relations bilatérales. Nous avons traité en détails de sujets importants pour les deux parties. Je suis convaincu qu’une nouvelle relation va se constituer entre la Turquie et l’Irak », a-t-il expliqué.

– La Turquie a toujours été à nos côtés dans les moments difficiles :

Barzani a rappelé que les liens entre Ankara et Arbil sont profonds et très anciens.

« La Turquie a toujours aidé notre population dans ses moments difficiles. Pour cela, nous remercions le président Erdogan et la population turque ».

Les relations commerciales et économiques sont un autre sujet qui a été évoqué par les deux dirigeants.

« La Turquie et l’Irak sont voisins. La région kurde a actuellement de meilleures relations avec Bagdad que dans le passé. Le volume des échanges entre la Turquie et l’Irak sont de l’ordre de 13 milliards de dollars. Nous souhaitons que ce volume augmente. Nous avons discuté de la façon d’atteindre cet objectif », a-t-il partagé.

– La lutte contre le terrorisme et le PKK :

Netchirvan Barzani a également commenté les opérations turques contre les positions de l’organisation terroriste PKK dans le Nord de l’Irak.

« La seule raison de ces opérations est la présence du PKK. Nous sommes par principe opposés au fait que notre sol soit utilisé pour attaquer un de nos pays voisins », a-t-il rappelé.

Pour conclure, Barzani a souligné le bon niveau des relations entre Ankara et Arbil.

« Nous ne pouvons accepter que le PKK ou tout autre groupe terroriste s’en prenne à nos voisins », a-t-il dit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/zjklpr
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire