Cavusoglu: « Les nouvelles propositions américaines ne sont pas d’un niveau nous satisfaisant »

0

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a fait savoir que la formation du Comité Constitutionnelle pour la Syrie pourrait être annoncé dans les tous prochains jours.

Le Chef de la diplomatie turque accueillait, mercredi, son homologue du Nicaragua, Denis Moncada Colindres.

Les deux ministres ont tenu une conférence de presse conjointe à l’issue de leur réunion en tête à tête.

Après avoir fait des déclarations sur le contenu de l’entretien avec son homologue, Cavusoglu a répondu aux questions des journalistes.

Il a d’abord été interpellé sur la situation à Idleb, où les bombardements du régime syrien et de ses alliés russes se poursuivent.

Le ministre turc a rappelé qu’il s’est entretenu récemment avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et lui a demandé de remettre le message du Président Erdogan au Président Poutine concernant les attaques visant les civils à Idleb.

« Nous avons aussi discuté de la recherche d’une solution à la crise syrienne », a-t-il poursuivi.

« Nous avons réglé les différends concernant les participants de la société civile. Nous allons maintenant finaliser le statut interne et les méthodes de fonctionnement du futur Comité Constitutionnel. Nous pourrons annoncer la formation du Comité Constitutionnel dans les tous prochains jours », a-t-il expliqué.

Sur la création d’une zone de sécurité dans le nord de la Syrie, Ankara et Washington continuent de discuter.

Dans ce cadre, le Représentant spécial américain pour la Syrie, James Jeffrey est arrivé à Ankara en début de semaine. Il a rencontré plusieurs responsables turcs.

« Les nouvelles propositions américaines ne sont pas d’un niveau nous satisfaisant », a-t-il fait savoir.

« Nous devons au plus vite arriver à un consensus (avec les USA) sur la zone de sécurité. Nous avons eu l’impression qu’ils souhaitaient un processus dillatoire comme à Manbij. Notre patience est épuisée », a-t-il ajouté, faisant remarquer qu’Ankara ne veut pas se retrouver dans une situation de diversion visant à gagner du temps comme pour le dossier de Manbij.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ldbxAx
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire