Fayez el-Sarraj à Emmanuel Macron : Le débat sur le cessez-le-feu doit être adressé à l’agresseur

0

 

Le président du gouvernement libyen d’entente nationale, Fayez el-Sarraj, a assuré, samedi, lors d’une réunion avec le président français, Emmanuel Macron, que « le débat sur le cessez-le-feu en Libye doit être adressé à l’agresseur », en faisant allusion aux forces de Khalifa Haftar.

Les deux dirigeants se sont entretenus à Tunis en marge de leur participation aux obsèques du président tunisien Béji Caïd Essebsi. El-Sarraj a, ainsi, affirmé que les forces relevant du gouvernement libyen d’entente nationale exercent leur droit à la légitime défense et à la préservation du caractère civil de l’Etat libyen.

Macron a réitéré son rejet de l’offensive militaire dont fait l’objet la capitale libyenne Tripoli en insistant sur la nécessité du cessez-le-feu et du rétablissement du processus politique.

Le haut conseil d’Etat libyen a déclaré au mois de juillet qu’il dispose de données prouvant l’implication de la France et d’autres Etats dans l’offensive des forces de Haftar contreTripoli. Une offensive qui a fait depuis le 04 avril environ mille morts et plus de 5500 blessés, d’après les statistiques officielles de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les forces de Khalifa Haftar ont lancé depuis le 04 avril une offensive militaire pour prendre le contrôle de la capitale libyenne. Elles ne sont toutefois pas parvenues à progresser de manière significative sur le terrain. 

Depuis 2011, la Libye connait une lutte pour le pouvoir et la légitimité, entre le gouvernement d’entente nationale reconnu par la communauté internationale à Tripoli (ouest) et les forces de Haftar, basées à l’est du pays. 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/K1R6ct
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire