France / Guyane : trois militaires français tués dans une opération anti-orpaillage

0

La ministre française des Armées, Florence Parly, a annoncé jeudi matin « la mort accidentelle de trois militaires français lors d’une mission dans le cadre de l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane », dans un communiqué de presse. 

« Ces militaires du 19ème régiment du génie de Besançon étaient déployés en mission de courte durée », explique la ministre. 

S’agissant des circonstances dans lesquelles est survenu le décès des trois militaires, elle indique qu’ils « s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre-eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie ». 

« Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés » tandis que « cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés » dont « l’un d’entre eux est dans un état grave ». 

De son côté, le chef d’Etat-major des armées françaises, François Lecointre leur a rendu hommage dans une publication sur son compte Twitter. 

« Mes pensées vont à la famille et aux frères d’armes du sergent-chef Edgar Roellinger, du caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville, morts accidentellement au cours d’une opération anti-orpaillage » a-t-il indiqué avant de préciser : « je reste préoccupé par l’état de santé de leurs 5 camarades blessés que j’assure de tout mon soutien ». 
AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ib7vK7
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire