Hassan Rohani adresse un message à Emmanuel Macron

0

 

Le vice-ministre pour les affaires politiques du ministère des Affaires étrangères iranien, Abbas Araghchi, a effectué une visite auprès du Président de la République française, Emmanuel Macron, à Paris, pour lui remettre un message du Président iranien, Hassan Rohani.

Selon un communiqué publié, mercredi par le ministère français des Affaires étrangères, il a été indiqué qu’une rencontre a été effectuée, mardi 23 juillet, à Paris, « pour des consultations à la demande du président Rohani. »

Le communiqué précise que la rencontre a permis de rappeler qu’il est « attendu que l’Iran revienne rapidement en conformité avec ses engagements au titre de l’accord de Vienne et qu’il fasse le nécessaire pour engager l’indispensable désescalade dans le golfe Persique. »

Aucune information n’a cependant été partagée concernant le contenu du message de Rohani.

– « Les Etats-Unis ont ciblé le peuple iranien par le biais de sanctions illégales »

Par ailleurs, lors de sa visite à Paris, Araghchi a notamment rencontré le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian.

Selon des informations diffusées sur la télévision officielle iranienne, lors de sa rencontre avec Le Drian, Araghchi aurait appelé les pays européens à clarifier leur position concernant les sanctions unilatérales américaines.

Affirmant que l’Iran n’a pas fermé la porte à la diplomatie, malgré les sanctions américaines, Araghchi a déclaré: « Les Etats-Unis ont ciblé le peuple iranien par le biais des sanctions illégales. Nous attendons que l’Europe adopte une position contre la volonté américaine de réduire à néant les exportations de pétrole iranien ».

– L’Iran souhaite la continuité du commerce de pétrole avec l’Europe

En mai dernier, Téhéran avait réduit ses engagements contenus dans l’accord nucléaire signé en 2015. La mesure iranienne intervient un an après le retrait de Washington dudit accord.

Cet accord impose des restrictions au programme nucléaire de l’Iran, contre la levée des sanctions occidentales sur le pays.

Après son retrait de l’accord, Washington avait renouvelé les sanctions fermes sur Téhéran, dans le but de l’obliger de renégocier son programme nucléaire et ses programmes balistiques ainsi que son intervention dans la région.

Après le retrait des Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France avait mis en place un mécanisme, baptisé « INSTEX » pour faciliter le commerce avec l’Iran et protéger les entreprises européennes des sanctions américaines.

La première transaction à partir de l’Instex, qui comprend le commerce de médicaments et de nourriture, avait été réalisée deux semaines auparavant.

L’Iran souhaite que ce mécanisme inclue aussi le commerce de pétrole.

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/b3IXKv
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire