La Turquie, pays qui accueille le plus de réfugiés pour la 5ème année consécutive

0

La porte-parole pour la Turquie du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), Selin Unal, a indiqué que « la Turquie est le pays du monde qui accueille le plus de réfugiés pour la 5ème année consécutive ».

Unal a dévoilé, la semaine passée, le Rapport des Tendances mondiales de l’UNHCR.

Selon ce rapport, le nombre de personnes déplacées de force en 2018 a augmenté de 2,3 millions d’individus, pour un total de 70,8 millions.

Ces personnes ont dû fuir leurs régions à cause notamment des persécutions, des violences et affrontements ou encore à cause des violations des droits de l’homme.

Dans une interview accordée à l’Agence Anadolu (AA), la porte-parole pour la Turquie de l’UNHCR, a souligné l’augmentation notoire des réfugiés et déplacés de force.

« La seule chose qui les différencie de vous et moi c’est la situation d’urgence qu’ils affrontent. Le processus qui fait de vous un réfugié est très douloureux. Vous devez quitter votre pays, abandonner votre ancienne vie, vos études, vos acquis et souvent même votre famille », a-t-elle expliqué.

– « La Turquie est très appréciée sur la scène internationale »:

Unal a rappelé que le rôle de l’UNHCR est de venir en aide aux réfugiés et déplacés de force, leur offrir des moyens de vivre décemment dans le pays d’accueil, mais aussi de remercier les pays et populations qui leur ouvrent leurs portes.

« La Turquie est le pays du monde qui accueille le plus de réfugiés pour la 5ème année consécutive. Nous travaillons en étroite collaboration avec la Turquie. Pour cette raison, la Turquie n’est pas seulement très appréciée de l’UNHCR, mais de l’ensemble de communauté internationale », a-t-elle assuré, ajoutant que les pays comme la Turquie qui accueillent un grand nombre de réfugiés ne doivent pas être abandonnés à leur sort.

Unal a également voulu souligner la différence entre les réfugiés et les migrants économiques.

« Ils sont souvent confondus. Les réfugiés ne quittent pas leur pays pour des raisons économiques, ils le font pour sauver leur vie, pour fuir la guerre ou les violations des droits de l’homme », a-t-elle soutenu.

« Biensûr, comme tout le monde, les réfugiés aussi ont besoin d’opportunités. La Turquie leur offre ces opportunités », a-t-elle ajouté.

– Le rapport 2018 du HCR :

Selon le rapport, le nombre de personnes déplacées a progressé de 13,6 millions en 2018 par rapport à l’année précédente, comptant ainsi au total 70,8 millions de personnes ayant été forcées de fuir son foyer. Les enfants représentent la moitié de ce chiffre.

Le rapport précise que le chiffre annoncé représente le double du nombre de personnes déracinées il y a 20 ans.

Chaque jour, 37 milles personnes sont forcées de fuir leur foyer, indique le HCR.

La majorité des réfugiés et déplacés proviennent des pays suivants : Syrie, l’Afghanistan, Soudan du Sud, Myanmar et Somalie.

La Syrie, avec 6,7 millions de personnes, est le pays dans lequel les civils sont le plus déplacés, suivie de l’Afghanistan avec 2,7 millions.

La Turquie apparait comme étant le pays accueillant plus de la moitié des réfugiés Syriens.

Le rapport statistique annuel sur les Tendances mondiales livre également l’information selon laquelle 675 milles Syriens, dont 615 milles officiellement et 60 milles non-officiellement, sont inscrits dans les écoles et centres éducatifs en Turquie.AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/8VeviN
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire