Les homicides tuent plus de personnes que les conflits armés, selon l’ONU

0

 

Selon une étude menée par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), 464 000 personnes ont été victimes de violences meurtrières dans le monde en 2017, soit cinq fois plus que le nombre de personnes tuées dans des conflits armés au cours de la même période étant de plus de 89.000. Par ailleurs, 26.000 personnes ont perdu la vie dans les attentats terroristes.

Le crime à lui seul est responsable de 19% de tous les homicides en 2017 et a causé « beaucoup plus de morts dans le monde que les conflits armés et le terrorisme réunis», a déclaré Yury Fedotov, directeur exécutif de l’ONUDC.

L’étude montre également que l’Amérique centrale est la région la plus dangereuse à vivre, « avec un nombre d’homicides – ou d’homicides illégaux – qui a augmenté dans certains « points chauds », pour atteindre 62,1 pour 100.000 personnes ».

L’Asie, l’Europe et l’Océanie (Australasie, Mélanésie, Micronésie et Polynésie) sont les endroits les plus sûrs avec des taux d’homicides bien en dessous de la moyenne mondiale de 6,1, selon l’Étude mondiale sur les homicides 2019 de l’ONU.

L’étude dévoile notamment que les femmes sont généralement victimes des homicides commis par un partenaire intime ou dans la famille. D’ailleurs, plus de neuf suspects sur dix dans les affaires d’homicide sont des hommes, souligne l’étude.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/qyPdsf
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire