Kalin : « Erdogan donnera d’importants messages lors du sommet de l’Otan qui aura lieu à Londres »

0

 

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a fait savoir que le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan donnera d’importants messages lors du sommet de l’Otan qui aura lieu à Londres, capitale de l’Angleterre, la semaine prochaine.

Kalin a fait des déclarations aux journalistes turque à Berlin, capitale de l’Allemagne, concernant le sommet de l’Otan qui aura lieu la semaine prochaine, les développements en Syrie, les relations avec l’Union européenne (UE), et les efforts internationaux au sujet de la question chypriote et de la Lybie.

Il a souligné l’importance du sommet de l’Otan.

« Notre président de la République a des messages importants à donner à Londres. Il exprimera des thèses la position, la vision, les responsabilité et priorité de l’Otan en particulier pour le 21è siècle », a-t-il indiqué.

Il a précisé que la zone de sécurité et la question de la migration sont des sujets suivis de près par l’Europe.

« Nous avons constaté que certains pays occidentaux ont réagi au terme du nettoyage de notre frontière de la présence terroriste, et en particulier à la suite de l’opération Source de Paix. Nous avons expliqué et continuerons à expliquer à nos interlocuteurs que ces réactions ne reposent pas sur des bases justes, que nous luttions là-bas contre les éléments terroristes et nos contre les civils, les Kurdes ou bien les minorités religieuses », a-t-il poursuivi.

Kalin a retenu l’attention sur l’importance de faire avancer le processus politique en Syrie. Il a précisé qu’après les travaux lancés pour la formation d’un comité constitutionnel, cela a gagné davantage d’importance.

« Des élections sont prévues pour l’avancement du processus politique en Syrie à la suite des travaux du comité constitutionnel effectués suivant l’article 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous poursuivons nos travaux afin que le processus d’Astana ainsi que celui de Genève aient une contribution ici », a-t-il ajouté.

« Nous constatons que l’organisation terroriste YPG effectué des tirs d’harcèlement contre nos formes mais également contre les civils à Qamisli, Tall Abyad, Rassoulayn et dans d’autres régions. Notre lutte contre ces terroristes va se poursuivre avec la même détermination », a dit Kalin notant qu’ils constatent que les organisations terroristes ne restent pas tranquilles.

Kalin s’est également attardé sur les relations entre la Turquie et l’Union européenne.

« Il n’est pas possible que nous acceptions une autre alternative que l’adhésion à part entière. Le partenariat privilégié avait été porté à l’actuation dans le passé, nous ne l’avions pas accepté. Les relations de la Turquie avec l’Europe, sont importantes du point de vue des relations économiques, de nos intérêts économique mais également de notre sécurité », a-t-il martelé.

Kalin a souligné que les pays membres de l’Otan mais également de l’Union européenne, devaient être plus sensibles concernant les craintes de la Turquie pour sa sécurité nationale.

Les Turcs de la République turque de Chypre du Nord étaient également à l’ordre du jour du porte-parole de présidence turque…

Notant que la Turquie suit une politique en faveur de la formation d’une structure dans laquelle les deux populations ont des droits égaux à Chypre, Kalin a affirmé que la partie chypriote grecque continue son approche contestant tout compromis.

Entre temps, Kalin a rappelé qu’il s’est rendu à 3-4 reprise à Berlin pour les préparations à la Conférence sur la Libye prévue d’être organisée dans cette ville, et qu’ils avaient franchis un certain avancement lors de ses entretiens préliminaires.

« Nous sommes en faveur d’une solution politique en Libye. Il faut particulièrement qu’Hafter cesse immédiatement les attaques lancées depuis le mois d’avril », a-t-il tenu à souligner.

Kalin a été interrogé concernant les sujets principaux qui seront traités lors de la visite en Turquie de la chancelière allemande Angela Merkel qui aura lieu au mois de janvier.

« L’Allemagne est un pays important pour nous. Il y a énormément de sujets tels que nos relations bilatérales, les sujets au sein de l’UE, la question de la migration, les sujets régionaux, la Syrie, l’Otan, que nous traiterons avec Merkel », a-t-il conclu.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/xN46JR
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire