France : les graves conséquences de la bavure policière

0

 

Une personne est morte, 26 personnes ont perdu l’usage d’au moins un œil, 5 autres ont perdu une main et près de 500 autres ont été blessées en France à cause de l’intervention de la police en un an.

La dernière victime de la bavure policière en France a été le photoreporter de l’Agence Anadolu, Mustafa Yalcin qui couvrait les protestations contre la réforme des retraites à Paris.

Yalcin a été blessé de l’œil par une capsule lancée par la police, alors qu’il suivait la manifestation rassemblant des dizaines de milliers de personnes contre les politiques du président Emmanuel Macron.

Yalcin risque de perdre un œil à cause de la capsule de gaz lancée par les forces de sécurité et qui a percé son masque.

Excepté Yalcin, d’autres journalistes dont Taha Bouhafs et Gaspard Glanz ainsi que des protestataires ont aussi été blessés.  

Le bilan des violences policières au cours des manifestations des gilets-jaunes qui avaient commencé en réaction à la hausse des prix de carburant et la dégradation des conditions économiques et qui se sont transformées en colère contre l’administration Macron, montre que les forces de sécurité dans ce pays ont tendance à recourir à la violence et à faire usage d’une force disproportionnée.

La police française avait souvent été critiquée pour usage d’une force disproportionnée contre les manifestants.

« La police française a eu souvent recours aux balles en caoutchouc et gaz lacrymogène contre les manifestants qui protestaient pacifiquement et qui ne menaçaient pas l’ordre public. Il y a plusieurs documents prouvant l’usage d’une force excessive » avait d’ailleurs annoncé Amnesty international.

Les lois françaises interdisent les tirs des forces de sécurité sur des manifestants avec des balles en caoutchouc. Malgré cette interdiction, la police en fait souvent usage.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/DctLq7
Share.

About Author