France : le parquet de Paris ouvre une enquête sur l’agression du photojournaliste d’Anadolu

0

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur des allégations d’utilisation de violences policières sur le boulevard de Magenta, où le photojournaliste d’Anadolu, Mustafa Yalcin, et d’autres journalistes avaient été blessés.

Des médias français ont indiqué que le parquet de Paris avait ouvert une enquête, qui sera menée par l’inspection générale de la Police nationale, IGPN (couramment surnommée la ‘’police des polices‘’) sur le recours de la police à la violence dans cette rue de la capitale, entraînant la blessure de Yalcin et de deux autres journalistes, ainsi que d’un manifestant, battu par la police alors qu’il était au sol.

Yalcin a été blessé à l’œil, jeudi à Paris, alors qu’il couvrait la grève illimitée, à laquelle ont appelé les syndicats pour rejeter la nouvelle loi dite de « la réforme des retraites ».

Le photojournaliste d’Anadolu et deux autres journalistes ont été blessés lors des affrontements qui ont eu lieu jeudi, dans plusieurs villes de France, notamment à Paris, entre la police et des dizaines de milliers de manifestants.

Vendredi, Reporters sans frontières a appelé la France à « respecter le travail journalistique », après que les journalistes, dont Yalcin, ont été blessés alors qu’ils couvraient les manifestations.

Le directeur général de l’Agence Anadolu, Şenol Kazancı, a condamné l’agression subie par le photojournaliste de l’agence, Mustafa Yalcin, touché par l’éclat d’une grenade de désencerclement tirée par la police française à Paris. Yalcin a subi une opération à l’œil de six heures, à l’hôpital Cochin et risque de perdre totalement la vue de l’œil gauche.

La France connait, depuis jeudi, l’une des plus importantes grèves de son histoire récente, contre la réforme des régimes de retraite voulue par le président Emmanuel Macron.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que 806 000 personnes ont participé aux manifestations, tandis que les syndicats ont estimé le nombre à près de 1,5 million.

Plus de 90 personnes ont été arrêtées, a indiqué la police, qui a utilisé des bombes fumigènes pour disperser les manifestants.

La grève « illimitée » a touché tous les transports publics, selon les médias locaux, et devrait se poursuivre jusqu’à lundi, ce qui entraînera des problèmes majeurs dans la capitale.

Vendredi dernier, les compagnies aériennes ont été invitées à réduire de 20% les vols au-dessus de la France, ce qui signifie de nouvelles annulations affectant à nouveau tous les vols à destination, en provenance ou au-dessus de la France.

Les syndicats des chemins de fer poursuivront également leur mouvement de grève, qui a, depuis jeudi, réduit de 90% le trafic ferroviaire de la SNCF.

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/iJmIyE
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire