Grande-Bretagne: Les conservateurs raflent la majorité parlementaire

0

 

Le parti Conservateur au pouvoir a raflé la majorité parlementaire absolue, selon les résultats “presque” définitifs, qui lui autorise de diriger seul le gouvernement et de passer le Brexit après plus d’un an d’impasse en raison de l’obstruction du Parlement.

Commentant la victoire, le Premier ministre Boris Johnson a déclaré que les résultats des élections lui accordent le mandat d’exécuter le processus de “retrait de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne” le mois prochain.

Selon la « BBC », le Parti Conservateur a remporté 363 sièges sur un total de 650 sièges à la Chambre des communes, après dépouillement de 648 circonscriptions électorales sur un total de 650.

En effet, tout parti a besoin d’une majorité de 326 sièges pour diriger seul le gouvernement britannique, et c’est ce que désirait Boris Johnson pour mettre un terme à la crise du Brexit.

En face, le Parti travailliste d’opposition a subi un sévère revers lors de ce scrutin en perdant 59 des sièges, remportés, auparavant, aux élections de 2017.

La BBC a indiqué que le parti travailliste a remporté environ 203 sièges, ce qui représentait la plus grande perte pour le parti de gauche depuis les années 1930.

Le parti au pouvoir a réussi à remporter des sièges dans des circonscriptions auparavant pro-travailliste, selon la même source.

Pour sa part, le Parti national écossais a remporté environ 48 sièges, tandis que le “Parti du Brexit”, dirigé par le politicien Nigel Farage, n’a obtenu aucun siège.

Le chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, a annoncé qu’il ne dirigera pas son parti à aucune élection générale à l’avenir, toutefois, il restera à la tête de l’opposition avant d’étudier et de discuter des prochaines phases.

La victoire de Johnson permet de faire passer l’accord sur le Brexit au Parlement et d’entamer la négociation d’un accord commercial avec l’Union Européenne.

La tenue des élections parlementaires en décembre est une première depuis 100 ans. Il s’agit du troisième scrutin en moins de cinq ans, après ceux de 2015 et de 2017.

Les électeurs se sont rendus aux urnes pour choisir 650 membres du Parlement dans le cadre du scrutin uninominal majoritaire à un tour, dans lequel le candidat ayant le plus de voix dans la circonscription l’emporte.

En Grande-Bretagne, les élections se déroulaient à l’accoutumée tous les 4 ou 5 ans. Cependant, en octobre dernier, les membres du Parlement ont voté pour la tenue des élections anticipées après l’échec des tentatives de sortie de l’Union Européenne.

Le 30 octobre dernier, la Chambre des communes britannique a accepté la demande du Premier ministre Boris Johnson à tenir des élections anticipées le 12 décembre. Une requête qui s’inscrit dans la volonté de Johnson de sortir de l’impasse du Brexit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/fCaFp0
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire