Des témoins de l’attaque terroriste raciste en Allemagne décrivent l’incident

0

 

Muhammet Beyazkendir, qui a été blessé dans l’attaque terroriste raciste à Hanau, en Allemagne, a raconté ce qui s’est passé cette nuit-là.

Beyazkendir, blessé alors qu’il mangeait avec ses amis dans le café attaqué par le terroriste raciste, a déclaré ressentir une amélioration de sa santé à l’hôpital, mais celui-ci est profondément attristé par la mort de ses amis abattus mercredi soir.

Le souvenir de ce qui s’est passé dans le café, ainsi que les images de ses amis, reste indélébiles pour Beyazkendir qui raconte : « Nous avions commandé de la nourriture. Pendant que nous mangions, des coups de feu sont venus de l’extérieur. Un homme est entré et a commencé à tirer. J’avais déjà vu cet homme 2 ou 3 jours avant. »

Beyazkendir a déclaré avoir été sauvé par chance et a ajouté : « Je me suis caché derrière le mur, quelqu’un d’autre est venu se cacher. Il s’est allongé, ou il a été abattu. L’assaillant tenait l’arme à deux mains. Il est venu vers moi près du mur, a tiré, j’ai été blessé au bras et je me suis jeté par terre. »

Une des personnes visées par le terroriste raciste à Hanau, Rahman Yilmaz (19 ans), qui se trouvait dans le café à narguilé de minuit, a déclaré être encore en état de choc.

Ayant été témoin de l’attaque terroriste cette nuit-là alors qu’il regardait un match dans le café, Yilmaz a raconté : « Nos regards se sont croisés avec le terroriste. Il a frappé Sedat Gurbuz et s’est enfui immédiatement. »

Il se souvient avoir salué Sedat Gurbuz après être venu au café.

« Nous nous sommes assis à table, a-t-il confié. Au bout d’un moment, des coups de feu sont venus de l’extérieur. Je pensais que c’était des balles à blanc. Il y a eu 5 ou 6 coups de feu. Puis un homme armé est entré. Il portait un manteau vert. Il avait couvert la tête avec sa capuche. Avec son arme à la main, il a directement tiré sur Sedat, qui était assis seul à l’entrée. Je l’ai vu tirer trois coups de feu parce que j’étais juste à côté de lui. Sa main tremblait alors qu’il tirait. Il m’a regardé, et il est sorti. J’essaie de surmonter le choc que j’ai vécu.’

Selon Yilmaz, ceux qui étaient assis aux tables derrière, ont crié pendant l’attaque et se sont protégés derrière des tables et des canapés.

Yilmaz a déclaré : « Nous sommes nés ici, nous sommes d’ici. Où vont-ils en arriver en tuant des étrangers? S’ils pensent que les gens auront peur et s’en iront, c’est faux. Nous resterons ici. Nous n’irons nulle part. »

Yilmaz a déclaré avoir appelé la police immédiatement après l’attaque, et a ajouté que la police était arrivée sur les lieux en très peu de temps.

– 9 morts suite à l’attaque terroriste raciste de Hanau

L’attaque terroriste raciste ayant visé deux cafés le 19 février à Hanau, en Allemagne, a fait neuf victimes, dont cinq Turcs.

Dans l’opération organisée par l’équipe des Opérations spéciales, un terroriste raciste âgé de 43 ans, Tobias R., et sa mère de 72 ans ont été retrouvés morts au domicile du terroriste.

Il a été noté que Tobias R. disposait d’un permis de chasse et qu’il avait laissé une vidéo et une lettre derrière lui.

« Le racisme est un poison, la haine est un poison, et ce poison est dans notre société », a déclaré la Chancelière allemande, Angela Merkel, suite à l’attaque terroriste raciste.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YJcHC5
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire