« Le Pakistan deviendra un acteur incontournable avec le projet de navire turc »

0

 

Le directeur d’une entreprise publique turque a salué, mardi, l’accord entre le Pakistan et la Turquie sur la vente de quatre corvettes au Pakistan dans le cadre du projet de navire national turc (MILGEM).

« La possession par le Pakistan de quatre corvettes MILGEM changera l’équilibre dans la région et placera le pays dans une position de meneur de jeu », a déclaré à l’Agence Anadolu, Esat Akgun, directeur général de Military Factory and Shipyard Management Inc. (ASFAT), une société opérant sous le Ministère turc de la défense.

« Il est très important pour nous, que le Pakistan soit un acteur incontournable [dans sa région]car nous ne voyons pas l’armée pakistanaise séparément de notre propre armée [turque] », a déclaré Akgun.

Akgun s’est rendu au Pakistan pour participer au Forum Pakistan-Turquie sur l’investissement des entreprises, organisé par le Conseil turc des relations économiques extérieures (DEIK).

Conformément à l’accord de 2018, le Pakistan achètera quatre corvettes MILGEM, deux d’entre elles seront construites au chantier naval d’Istanbul et les autres seront construites dans la ville portuaire pakistanaise de Karachi.

« Dans la première phase, une corvette construite à Istanbul et une corvette construite à Karachi, s’ajouteront à l’inventaire de la marine pakistanaise en 2023 », a déclaré ASFAT sur son site officiel.

Les deux autres navires s’inscriront à l’inventaire en 2024, a ajouté la compagnie.

Soulignant l’importance de l’accord, Akgun a déclaré que celui-ci ne peut pas être considéré comme une simple exportation de navires, mais qu’il s’agit d’un projet à multiples facettes, qui contribue à la paix mondiale.

« L’une des missions fondatrices de l’ASFAT est d’améliorer les capacités des Forces armées turques, de les partager avec les pays frères et de contribuer à la paix mondiale en les renforçant », a-t-il souligné.

La Turquie transfère des informations techniques et technologiques au Pakistan via cet accord, a-t-il ajouté.

L’objectif de la société est de « donner un nouveau souffle » au secteur de l’industrie de la défense turque, a fait état Akgun, précisant: « L’exportation de l’industrie de la défense n’est pas une option mais une obligation pour la Turquie. »

« La Turquie négocie actuellement avec les pays frères du Pacifique, des Balkans et de l’Afrique du Nord pour de nouvelles initiatives », a noté le directeur général d’AFSAT.

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/jLbDO6
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire