Le délai accordé par la Turquie au régime pour Idleb expire (étude)

0

            

La crise humanitaire continue de s’aggraver à Idleb. Au cours des derniers mois, plus d’un million de personnes ont été déplacées. Le régime et les milices chiites continuent d’attaquer par voie terrestre, et la Russie par voie aérienne. Les éléments militaires de l’opposition, mais aussi les civils et les habitations sont intentionnellement pris pour cibles. Quant à la Turquie, elle poursuit ses démarches politiques et militaires pour mettre fin à la crise humanitaire à Idleb. Le délai accordé par le président Erdogan au régime syrien est sur le point d’expirer. La Turquie recherche toujours une solution à la crise en poursuivant ses pourparlers avec la Russie et semble déterminée à entreprendre les démarches militaires nécessaires.

Nous constatons que les conflits à Idleb ont lieu sur deux principaux axes. Le premier, est l’axe Nayrab- Saraqeb, d’une importance stratégique. Des localités importantes sont situées dans cette région où se croisent les autoroutes M4 et M5. Les forces du régime ont réussi, il y a quelques temps, à s’emparer de ces régions grâce au soutien aérien russe conséquent. A présent, les éléments opposants soutenus par les Forces armées turques ont lancé une contre-attaque et réussi à libérer Nayrab. Ils ont par la suite commencé à progresser en direction de Saraqeb, ville voisine. Des rapports importants sur le terrain font état de très lourdes pertes du régime syrien et des milices chiites. C’est une conséquence importante de la stratégie d’augmentation du coût de la guerre de la Turquie.

 

Le deuxième axe des conflits est le sud d’Idleb, qui abrite également Jabal a-Zawiya. On observe que les forces régimes progressent de cette région verse le nord pour atteindre l’autoroute M4. L’armée turque s’est également positionnée dans cette zone afin de soutenir les opposants. Les forces du régime n’ont pu que prendre le contrôle de quelques villages.

Parallèlement aux développements susmentionnés qui se produisent sur le terrain, la table des négociations est également animée. La Turquie mène d’un côté des pourparlers avec la Russie, et de l’autre essaie de faire passer la communauté internationale à l’action concernant Idleb. Ils tentent de faire pression à la Russie et à l’Iran en menant une diplomatie notamment avec les Etats-Unis et les pays européens.

Dans le contexte d’Idleb, les intérêts de la Turquie coïncident avec ceux des Etats-Unis et des pays européens. Alors que les pays européens font preuve de sensibilité concernant la question migratoire, les Etats-Unis ne veulent pas que le régime, l’Iran et la Russie proclament victoire sur le terrain en Syrie. La principale question qui se pose, est si les Etats-Unis soutiendront la Turquie pas uniquement par la rhétorique et des démarches illusoires ou alors useront-ils réellement de leur influence concernant Idleb. Si les Etats-Unis veulent protéger leurs intérêts concernant Idleb, des démarches plus significatives et concrètes devront être prises.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/7OBPYg
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire