Covid-19 : Pourquoi y a-t-il peu de décès en Allemagne où le taux de contamination est très élevé ?

0

 

La pandémie de coronavirus a récemment frappé l’Europe de plein fouet. Le nombre des personnes infectées par le virus Covid-19 augmente rapidement.

Les écoles, de nombreuses usines, les cafés, et de nombreuses administrations ont fermé à travers le continent et les mesures prises par les gouvernements européens se renforcent chaque jour afin de ralentir l’épidémie de nouveau coronavirus, née en Chine, en décembre dernier. Quelques pays européens sembleraient être plus résistants face à la menace posée par cette nouvelle pandémie.

– Nombre de décès moindre en Allemagne

Parmi ceux-ci, figure l’Allemagne, où le nombre confirmé de personnes infectées par le nouveau coronavirus est très élevé, alors que le nombre des décès des suites du Covid-19 est beaucoup plus bas que chez la plupart de ses voisins. Selon les données mises à jour vendredi soir par l’Université Johns Hopkins, et dans la nuit de vendredi à samedi par le site Internet Worldometers.info, 19848 infections au coronavirus ont été identifiées en Allemagne jusqu’à présent, en faisant le quatrième pays au monde en nombre de cas confirmés après la Chine, l’Italie, et l’Espagne, et devant l’Iran ainsi que les États-Unis et la France.

[- Tableau N°1 : Les 20 pays du monde ayant enregistré le plus de décès suite à une infection Covid-1, selon Wordlometers.info, consulté à 04h00, heure de Paris (France) au 21 mars 2020]

 

Pays

Total

Cas

Nouveaux

Cas vendredi

Total

Décès

Nouveaux

décès vendredi

Total

Rétablis

Cas actifs

Situation

critique

Nb de cas

/ 1 M hab.

Italie

47,021

+5,986

4,032

+627

5,129

37,860

2,655

778

Chine

81,008

+41

3,255

+7

71,740

6,013

1,927

56

Iran

19,644

+1,237

1,433

+149

6,745

11,466

 

234

Espagne

21,510

+3,433

1,093

+262

1,588

18,829

939

460

France

12,612

+1,617

450

+78

1,587

10,575

1,297

193

États-Unis

19,643

+5,854

263

+56

147

19,233

64

59

Royaume-Uni

3,983

+714

177

+33

65

3,741

20

59

Pays-Bas

2,994

+534

106

+30

2

2,886

210

175

Corée du Sud

8,799

+234

102

+11

2,612

6,085

59

172

Allemagne

19,848

+4,528

68

+24

180

19,600

2

237

Suisse

5,615

+1,393

56

+13

15

5,544

 

649

Belgique

2,257

+462

37

+16

204

2,016

164

195

Japon

963

+20

33

 

215

715

50

8

Indonésie

369

+60

32

+7

17

320

 

1

Philippines

230

+13

18

+1

8

204

1

2

Irak

208

+16

17

+4

49

142

 

5

Suède

1,639

+200

16

+5

16

1,607

21

162

San Marin

144

 

14

 

4

126

12

4,244

Canada

1,087

+214

12

 

14

1,061

1

29

Brésil

970

+330

11

+4

2

957

18

5

 

Cependant, le nombre total des décès en Allemagne est bien inférieur à celui des autres pays intensément affectés par la pandémie du Covid-19.

– Taux temporaire moyen de mortalité moindre en Allemagne, face au Covid-19

La France, voisine de l’Allemagne, a signalé 450 décès pour 12612 cas confirmés de contamination par le Covid-19, au total, soit un taux temporaire (ce taux évoluant chaque jour) de mortalité de 3,57% face au Covid-19. En Allemagne, avec 68 décès pour 19848 cas identifiés, ce taux était de 0,34%, soit 10 fois moindre qu’en France.

[- TABLEAU N° 2 : Proportion du nombre des décès parmi le nombre de cas confirmés de contamination par le Covid-19, dans les pays ayant plus de 1000 cas confirmés, le vendredi 20 mars au soir]

– TABLEAU N° 2 : Proportion du nombre des décès parmi le nombre de cas confirmés de contamination par le Covid-19, dans les pays ayant plus de 1000 cas confirmés, le vendredi 20 mars au soir
 

 

Pays

Nombre de cas

confirmés de Covid-19

Nombre de décès

du Covid-19

Taux temporaire moyen de mortalité des personnes identifiées

comme étant contaminées par le Covid-19 (%)

5. Chine

81,008

3,255

4.02

1. Italie

47,021

4,032

8.57

3. Espagne

21,510

1,093

5.08

16. Allemagne

19,848

68

0,34

2. Iran

19,644

1,433

7.29

9. États-Unis

19,643

263

1,34

6. France

12,612

450

3,57

10. Corée du Sud

8,799

102

1,16

12. Suisse

5,615

56

1,00

4. Royaume-Uni

3,983

177

4,44

7. Pays-Bas

2,994

106

3,54

17. Autriche

2,649

6

0,23

8. Belgique

2,257

37

1,64

15. Norvège

1,959

7

0,36

13. Suède

1,639

16

0,98

14. Danemark

1,255

9

0,72

11. Canada

1,087

12

1,10

 

Ce taux moyen et temporaire de mortalité chez les personnes étant identifiées comme ayant été contaminées par le nouveau coronavirus est encore plus faible en Autriche où il est de 0,23%*. Le taux le plus élevé a été observé en Italie (8,57%), en Iran (7,29%) et en Espagne (5,08%). Cette situation exceptionnelle de l’Allemagne, une apparente réussite allemande à contenir l’épidémie, a soulevé des questions dans les médias du pays et du continent européen.
 

– La question de l’âge moyen des personnes infectées en Allemagne

 

« Bien que les experts mettent en garde contre des conclusions radicales. Ils font valoir que le faible taux de mortalité dans le pays reflète très probablement le fait que la flambée est encore à un stade relativement précoce et que le profil d’âge des personnes touchées a jusqu’à présent été plus jeune que celui des autres pays », notait jeudi le Financial Times, quotidien politico-économique britannique, alors que l’Allemagne décomptait moins de cas confirmés que l’Iran.

« Les patients plus jeunes sans affections antérieures ont de bien meilleures chances de survivre au Covid-19 que les patients âgés », précisait le quotidien, sans expliquer pourquoi la moyenne d’âge des personnes infectées en Allemagne était plus bas que dans d’autres pays.

L’article publié vendredi par le magazine américain Forbes expliquait ainsi cette relative jeunesse : « La flambée de Covid-19 est arrivée en pleine saison de ski en Europe, de sorte que de nombreux Allemands qui ont initialement contracté le virus l’ont fait en Italie, c’est pourquoi – pour le moment – 70% de tous les cas signalés en Allemagne restent chez les jeunes, ou plus largement, chez les non-âgés, entre 20 et 50 ans. »

Dans l’article longuement intitulé « Avec son nombre de cas COVID-19 atteignant 14 000, voici pourquoi le taux de mortalité en Allemagne est 40 fois inférieur à celui de l’Italie », l’auteur explique partiellement les raisons derrière le nombre élevé de cas d’infection au Covid-19 par la « légèreté relative » des mesures prises en Allemagne pour limiter le nombre des contaminations, citant une multiplication par 14 du nombre de cas confirmés dans le pays au cours des huit derniers jours.
 

– L’Allemagne explique ce nombre élevé par le nombre élevé de tests
 

Lothar Wieler, président de l’Institut Robert Koch, cité par plusieurs médias, confirme que « plus de 80% de toutes les personnes infectées par le coronavirus ont moins de 60 ans », mais précise cependant que les laboratoires allemands effectuent actuellement environ 160 000 tests de coronavirus chaque semaine – plus que de nombreux pays européens ont effectué depuis le début de la pandémie. La Corée du Sud, qui effectue plus de 100 000 tests par semaine, et que les virologues montrent comme exemple à suivre, ne réalise pas autant de tests que l’Allemagne, explique-t-il.

En France, le nombre actuel de production quotidienne de tests de dépistage se situe en 4000 et 5000 unités, soit 4 à 5 fois moins qu’en Allemagne. «C’est une question de capacité. La capacité en Allemagne est très, très importante. Nous pouvons effectuer plus de 160 000 tests par semaine, et cela peut être encore augmenté », a déclaré le professeur Wieler aux journalistes cette semaine. Les capacités allemandes de test auraient notamment été renforcées, en convertissant les laboratoires spécialisés en santé animale en des centres de dépistage au Covid-19, selon l’Institut Koch.

– Pourquoi l’âge moyen des cas confirmés est plus bas en Allemagne ?

Le taux actuel de mortalité serait inférieur en Allemagne car l’utilisation plus généralisée des tests permet aux autorités de détecter les cas de Covid-19 « même chez les patients qui ne présentent que peu ou pas de symptômes », et qui ont de bien meilleures chances de survie. Ce qui expliquerait, au moins partiellement, la moyenne d’âge plus basse des personnes testées positives. Cela signifie également qu’en Allemagne le nombre de cas non détectés est plus faible que dans les pays où le dépistage est moins répandu, donc que l’épidémie est, en moyenne, mieux surveillée, évaluée et contrôlée que dans d’autres pays. Hans-Georg Kräusslich, professeur de médecine et chef de virologie à l’hôpital universitaire de Heidelberg, en Allemagne a noté que « Dans la plupart des cas, la maladie est bénigne et présente peu de symptômes, et nous supposons que la détection de ces cas bénins varie d’un pays à l’autre. En termes statistiques, cela entraîne une différence dans les taux de létalité ». « Des tests, remboursés par la Sécurité sociale, sont proposés dans de nombreux endroits du pays. Ce qui explique à la fois le nombre élevé de cas détectés […] et leur taux de létalité particulièrement faible », note le quotidien français, Le Monde, qui note également que  »Selon l’approche française, tester davantage de personnes reviendrait surtout à recenser les cas bénins, qui ne nécessitent ni hospitalisation ni prise en charge médicale lourde ».

– Stade précoce de la pandémie en Allemagne

Cependant, l’Institut Koch, le professeur Kräusslich, et plusieurs autres experts avertissent que la situation en Allemagne est susceptible d’évoluer dans les semaines et les mois à venir, rappelant que l’épidémie est encore a un stade précoce dans le pays. « L’écrasante proportion de patients n’a été infectée qu’au cours de la dernière semaine ou deux, et nous verrons probablement des cas plus graves à l’avenir ainsi qu’un changement du taux de mortalité », note le professeur Kräusslich, cité par le Financial Times. Cette note de prudence est reprise par les virologues et les épidémiologistes allemands. La plupart d’entre eux s’attendent à ce que le taux de létalité augmente en Allemagne avec le temps. Simultanément, avec une meilleure diffusion des tests de dépistage dans les autres pays, leur nombre réel d’infections au Covid-19 sera mieux connu.

Près de 10 millions de personnes en Allemagne pourraient être infectées par le nouveau coronavirus au cours des trois prochains mois, si des mesures strictes pour endiguer sa propagation ne sont pas mises en œuvre, avait averti mercredi l’Institut Koch, cité par l’Agence Anadolu.

– L’Allemagne s’est vite préparée à la crise

Cependant, les experts cités par les médias européens soulignent que l’Allemagne s’est préparée à cette crise, les hôpitaux du pays ayant augmenté la capacité matérielle de leurs soins intensifs ainsi que les effectifs en très peu de temps. De plus, le gouvernement allemand a acheté de nombreux équipements critiques dans des délais très brefs. « La semaine dernière, le gouvernement fédéral a commandé 10 000 ventilateurs de sauvetage supplémentaires à un fabricant allemand, en plus des 25 000 qui sont déjà en place dans les hôpitaux du pays. La ville-état de Berlin, qui a enregistré jusqu’à présent 391 cas de Covid-19, convertit des parties du parc des expositions local en un hôpital de 1 000 lits pour les futurs patients atteints de coronavirus. Des mesures similaires ont été prises à travers le pays », note le Times. Le temps nous dira si l’Allemagne aura réussi à rester l’un des pays du monde au plus faible taux de mortalité, face au nouveau coronavirus. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/FAAkgI
Partagez.

À propos de l’auteur