La Grèce continue d’utiliser des gaz poivre et lacrymogènes contre les migrants

0

 

La Grèce continue d’utiliser des gaz poivre et lacrymogènes contre les migrants qui attendent à la frontière pour passer en Europe.

Des centaines de migrants dont des enfants, voire des bébés, ont été intoxiqués. Certains ont fait un malaise.

Les parents avec dans leurs bras, des enfants en pleurs, se sont rués aux hôpitaux de campagne. Après un premier traitement, la plupart ont été transférés vers les hôpitaux publics.

Par ailleurs, les forces de sécurité grecques aux frontières ont exposé les migrants à un laser vert qui, même avec une exposition de courte durée, peut affecter la rétine chez les êtres humains.

Le directeur de la Santé d’Edirne, Ali Cengiz Kalkan, a affirmé que les rayons laser peuvent causer un aveuglement.

« Nous voyons d’une part la Turquie qui tend une main affectueuse aux migrants, aux femmes et aux enfants, et de l’autre, la Grèce qui agit cruellement vis-à-vis des migrants » a souligné Kalkan.

Entre-temps, les garde-côtes turcs ont identifié une embarcation de fortune au large de Didim, avec, à son bord, plusieurs dizaines de migrants.

Originaires d’Afghanistan, du Congo et de la Centrafrique, les 57 migrants,- dont 27 enfants,- ont été ramenés sur terre et remis en liberté une fois les procédures effectuées.  

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/c1pucX
Partagez.

À propos de l’auteur