Les créanciers du Club de Paris annulent 1,4 milliard de dollars de la dette de la Somalie

0

Le Club de Paris, regroupant des pays créanciers, a accepté d’annuler 1,4 milliard de dollars de la dette de la Somalie, a annoncé mercredi le ministre somalien des Finances.

La décision est intervenue après une vidéoconférence de plusieurs heures entre le gouvernement somalien et des représentants des États membres du Club de Paris, à savoir la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas, le Japon, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne.

« C’est un immense pas en avant. Nous célébrons cette victoire parce que nous sommes désormais éligibles pour recevoir plus de fonds et d’investissements », a déclaré le ministre, Abdirahman Duale Beileh, lors d’une conférence de presse à Mogadiscio, la capitale somalienne.

Duale Beileh a noté que la décision soulage davantage la Somalie après que la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont annulé 823 millions de dollars sur la dette somalienne de 927 millions de dollars.

Concernant les efforts pour faire face à la pandémie de nouveau coronavirus et à prévenir l’enfoncement du pays dans une crise économique plus profonde, Beileh a déploré que son pays, qui a également été affecté par une récente invasion de criquets pèlerins, n’est pas en mesure financière de gérer la crise, et a fait appel à une aide monétaire internationale.

« Vous savez, la pandémie de coronavirus est un immense revers pour notre pays. Nous ne sommes pas prêts financièrement mais nous avons demandé à la Banque mondiale plus de 580 millions de dollars pour surmonter ce problème et soutenir notre budget fédéral annuel », a déclaré le ministre somalien.

La dette extérieure totale de la Somalie, qui a confirmé mardi son premier cas de contamination au Covid-19, est estimée à plus de 5 milliards de dollars.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/U3CkuO
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire