Cavusoglu : « Aucun accord excluant la Turquie en Méditerranée orientale n’est valide »

0

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a fait savoir qu’aucun accord excluant la Turquie en Méditerranée orientale n’est valide.

M. Cavusoglu a évalué l’actualité lors d’une émission de télévision.

Au sujet des développements en Méditerranée orientale, le chef de la diplomatie turque a rappelé que l’objectif de la Turquie est de coopérer avec tout le monde, notant que le Secteur chypriote grec doit arriver à un accord avec la République Turque de Chypre du Nord (RTCN) pour le partage équitable des richesses autour de l’île.

« Nous sommes disposés à coopérer avec tout le monde en Méditerranée orientale mais la Grèce, l’Egypte, Israël et d’autres pays de la région tentent de coopérer en excluant la Turquie. Nous leur disions qu’aucun accord excluant la Turquie n’est valide. Aucune coopération excluant la Turquie ne donnera de résultats. Nous l’avons montré par nos initiatives. Nous n’autoriserons pas les fait-accomplis. Si vous voulez coopérer en Méditerranée orientale, alors venez nous voir » a assuré M. Cavusoglu.

Le chef de la diplomatie turque s’est aussi exprimé sur la réaction de la Grèce à la récitation de la sourate al-Fath à Sainte-Sophie en marge des célébrations du 567e anniversaire de la conquête d’Istanbul.

« Allons-nous demander aux autres où allons-nous réciter le Coran ou l’appel à la prière en République de Turquie ? » a demandé M. Cavusoglu.

Il a précisé que la Grèce est le dernier pays à donner des conseils à la Turquie, rappelant qu’Athènes est la seule capitale européenne où il n’y a pas de mosquée.

« Sainte-Sophie est une propriété de la Turquie et elle a été conquise » a continué Mevlut Cavusoglu.

Concernant les récents développements en Libye, Mevlut Cavusoglu a indiqué que le leader des forces illégales dans l’est du pays, Khalifa Haftar n’est toujours pas favorable à une solution politique, rappelant le soutien fourni à Haftar par d’autres pays comme les Emirats arabes unis, l’Egypte et la France.

Il a assuré qu’Haftar est devenu plus agressif depuis quelques temps mais la contre-attaque du gouvernement du Premier ministre Faïez al-Sarraj a permis de repousser Haftar et de prendre le contrôle d’importantes localités.

« La prise du contrôle de la bande côtière de Tripoli jusqu’à la Tunisie, la prise de l’aéroport international et la progression au sol et par air montrent que Haftar ne peut pas gagner cette guerre » a-t-il indiqué.

Au sujet de la mort de George, un afro-américain tué dans une violence policière aux Etats-Unis, M. Cavusoglu a indiqué que « tuer une personne de cette façon quelles que soient sa race, sa croyance ou sa religion, est inadmissible ».

M. Cavusoglu a fait savoir que le racisme qui existait aux Etats-Unis continue d’exister.

« La justice doit donc fonctionner de façon à soulager la conscience de chacun, pour le policier qui a commis cet homicide » a-t-il continué.

Il a toutefois souligné que les actes de vandalisme qui ont éclaté après le meurtre ne sont pas justes et sont très dangereux.

« Où que ce soit, pas seulement aux Etats-Unis, la transformation des faits en vandalisme dans un quelconque pays, n’est pas juste et nous n’approuvons pas. J’espère que le bons sens l’emportera. Nous appelons à la retenue » a appelé le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/5SAXDy
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire