Israël : Ouverture du procès de Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance

0

 

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a comparu, dimanche, devant un tribunal de Jérusalem pour sa première audience dans un procès pour corruption.

Le quotidien israélien Haaretz a déclaré que c’était « la première fois dans l’histoire du pays qu’un Premier ministre en exercice faisait face à un procès pénal ».

Netanyahu et ses avocats étaient présents à l’audience, et les médias israéliens et internationaux ont afflué en nombre pour couvrir l’événement.

Plusieurs ministres et députés étaient également présents pour manifester leur soutien à Netanyahu.

Avant le procès, Netanyahu a accusé la police et les procureurs de comploter contre lui et a demandé à ce que le procès soit retransmis en direct.

Le procès devait débuter le 17 mars, mais a été reporté au 24 mai en raison des craintes liées à la pandémie de coronavirus.

Le Premier ministre israélien comparait dans trois affaires et fait face à des accusations de corruption, d’abus de confiance et de fraude. Netanyahu a nié tout acte répréhensible dans ces trois affaires.

Netanyahu et le chef de l’opposition, Benny Gantz, ont convenu, en avril, de former un gouvernement d’unité nationale.

Netanyahu, chef du Likoud, parti au pouvoir, et Gantz, chef du parti bleu et blanc, ont échoué, lors de deux élections anticipées, à obtenir une majorité à la Knesset leur permettant de former un gouvernement. Au terme du dernier scrutin, le troisième en une seule année, les deux dirigeants n’ayant toujours pas obtenu de majorité, ont alors accepté de former un gouvernement d’Union nationale, dont la présidence sera assumée à tour de rôle (18 mois chacun) par Netanyahu et Gantz.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/zNxsH5
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire