La douleur de la transformation internationale

0

 

La pandémie du nouveau type de coronavirus a causé une onde de choc pour le monde entier. Ce choc parait s’être approfondi avec les manifestations qui ont lieu aux États-Unis. Selon certains, la pandémie est la crise la plus compréhensive qu’ait connu la communauté internationale depuis la Seconde Guerre mondiale.

 

Bien que la crise concerne la santé publique mondiale, elle a de nouveau ravivé les débats concernant le nouvel ordre mondial qui est un des sujets discutés depuis de longue date dans la politique internationale. Certains considèrent que la pandémie va créer un nouvel ordre mondial sous le leadership de la Chine ; quant à d’autres, ils prétendent qu’elle va engendrer la fin du leadership américain. Certains pensent que la pandémie mettra fin à la mondialisation ; quant à d’autres, ils espèrent qu’elle va lancer une nouvelle ère au nom de la coopération mondiale.

Les prévisions ne se limitent pas à cela. Il y a des prévisions selon lesquelles, la pandémie renforcera le nationalisme, affaiblira les réseaux du commerce international et causera des changements de régimes dans divers pays.

 

Il ne parait pas possible que la politique internationale ne soit pas affectée par ce vent de changements compréhensives. Néanmoins, il est extrêmement dur de prétendre que la pandémie du coronavirus apportera avec elle un changement profond dans l’ordre mondial. La crise actuelle est devenue bien plus qu’un problème concernant la redistribution de la capacité de la puissance internationale, elle est apparue et continue d’être une crise à laquelle s’est retrouvée confrontée la gouvernance mondiale. Cette crise constituera probablement une forte pression sur le processus de transformation de l’ordre mondial actuel. De plus, le monde post-corona ne témoignera ni d’une nouvelle paix chinoise ni d’une nouvelle ascension de la paix américaine. Au contraire, les deux puissances s’useront et s’affaibliront réciproquement dans la course à laquelle elles sont entrées, et cette situation fera naitre beaucoup d’opportunités pour l’apparition d’un ordre mondial plus équilibré. Bien plus important encore, dans le cadre de la teneur et du contexte de la lutte géopolitique et économique vécue entre les États-Unis et la Chine, le caractère général du système international et la concurrence géopolitique dans les systèmes inférieurs régionaux changeront durant la nouvelle période.

 

A l’échelle mondiale, la crise se fera concrètement sentir sous forme de récession et de crise économique internationale. Quant au processus d’amélioration et de retour à la normale dans l’économie mondiale, il se prolongera suivant la date exacte de la disparition de la pandémie.

D’autre part, la concurrence américano-chinoise causera certains résultats géopolitiques. L’adoption par les États-Unis d’une stratégie plus agressive en favorisant un comportement qui s’endurcit face à la Chine, l’approfondissement des questions géopolitiques et sécuritaires à l’échelle pacifico-asiatique, et le retrait des États-Unis de certains accords internationaux et de certaines organisations internationales diversifieront davantage les problèmes de gouvernance qui s’approfondissent à l’échelle mondiale.

 

De la même manière, les incertitudes sur l’axe pacifico-asiatique augmenteront davantage si la Chine adopte une stratégie de repositionnement qui pourra équilibrer la stratégie américaine. Cette concurrence transformera ce milieu géopolitique international en une structure fragile.

 

La concurrence violente sur l’axe sino-américaine affectera très probablement les autres systèmes inférieurs régionaux. C’est pourquoi, il est très probable que des fluctuations aient lieu en Europe, dans les relations transatlantiques, et dans les régions du Moyen Orient et en Asie du sud. Mais tout cela n’est pas suffisant pour annoncer la fin de l’ordre mondial.

 

La réponse à la question de savoir quel changement attend le monde au terme de la pandémie du coronavirus, est directement liée à ce qu’il se passera aux États-Unis. Les fissures qui ont fait apparition lors des dernières manifestations, ont affaibli davantage le leadership international des États-Unis. Un nouveau terrain de politique est apparu avec l’effet du coronavirus. Ce terrain a fait apparition aux États-Unis sous forme de manifestations contre le racisme, mais il peut faire apparition et se répandre sous d’autres formes dans différentes régions du monde.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/qO1173
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire