L’armée libyenne annonce le lancement de l’opération de libération de l’aéroport de Tripoli

0

 

L’armée libyenne a annoncé, mercredi, le lancement de l’opération de libération de l’aéroport de Tripoli occupé par la milice de Khalifa Haftar.

C’est ce qui ressort de la déclaration du porte-parole de l’armée libyenne, Mohamed Gnouou, publiée sur la page Facebook de l’opération « Volcan de a colère ».

« Nous annonçons officiellement le lancement de l’opération de libération de l’aéroport de Tripoli », a déclaré Gnounou.

« Nous avons ordonné à nos braves forces d’avancer et de chasser la milice terroriste de Haftar à l’intérieur de l’aéroport de Tripoli », a-t-il ajouté.

Gnounou a souligné que « les forces de l’armée libyenne ont réussi, il y a deux jours, à resserrer les cordons autour de l’aéroport de Tripoli, en préparation de sa libération et la reprise de son contrôle par l’Etat ».

Il a noté que les forces de l’armée libyenne « ont également pu récupérer au cours de cette semaine tous les camps au sud de Tripoli après avoir été les foyers des rebelles ».

« L’armée de l’air a mené, au cours des dernières heures, 3 frappes contre des chars de la milice terroriste à Kasr Bin Ghachir et un char à l’intérieur de l’aéroport de Tripoli ».

L’aéroport de Tripoli était un aéroport international desservant la capitale, il est situé à environ 27 km de Tripoli dans la région de Kasr Bin Ghachir.

Mais l’aéroport est fermé depuis 2014, en raison des dommages considérables qu’il a subis à la suite des affrontements dont il a été témoin à l’époque, entre les forces « Fajr Libye » affiliées au gouvernement libyen et les milices de Zentan fidèles à Haftar.

Les vols ont été déroutés vers l’aéroport international de Mitiga.

En moins de deux mois, l’armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique « Al-Wattia » et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d’Al-Asabi’a (sud-ouest de Tripoli).

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d’importants dégâts matériels.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/r4akm5
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire