L’armée libyenne libère tout Tripoli

0

 

L’armée libyenne a annoncé la libération totale de Tripoli et l’entrée à l’intérieur des frontières administratives de la ville de Tarhouna, au sud-est de la capitale.

C’est ce qui ressort de la déclaration du porte-parole de l’armée libyenne, Mohamed Gnounou, selon le communiqué de l’opération Volcan de la Colère via Facebook, jeudi.

Gnounou a indiqué que les forces de l’armée libyenne ont repris totalement toutes les frontières administratives de la grande ville de Tripoli, sans donner plus de détails.

Par ailleurs, le porte-parole du centre médiatique de l’opération Volcan de la Colère, Mustafa al-Majai, a déclaré que « Tripoli a été totalement libérée et sécurisée, et que les forces de l’armée ont atteint les frontières administratives de Tarhouna, au sud-est de la capitale ».

Al-Majai a ajouté à l’Agence Anadolu que « les forces de l’armée libyenne ont atteint la région de Famm Malgha, située à l’intérieur des frontières administratives de Tarhouna (90 km au sud-est de Tripoli) ».

Il a souligné que « des véhicules appartenant à la milice du général renégat, Khalifa Haftar, se sont retirés de la ville de Tarhouna à destination de la ville de Bani Walid (180 km au sud-est de Tripoli) ».

Plus tôt dans la journée de jeudi, l’armée libyenne a annoncé la libération totale des régions d’Aïn Zara et de Wadi al-Rabii dans le sud de la capitale Tripoli (ouest) de la milice du général renégat, Khalifa Haftar.

Elle a également annoncé qu’elle progresse à l’intérieur de Qasr Bin Ghachir, dernière région contrôlée par la milice de Haftar dans la capitale Tripoli, affirmant qu’elle a atteint la frontière administrative de la ville de Tarhouna (sud-est).

L’armée libyenne a libéré, mercredi, l’aéroport international de Tripoli dans le sud de la capitale, un an après sa saisie par la milice de Haftar.

Avec le soutien de pays arabes et européens, la milice de Haftar a lancé, depuis le 4 avril 2019, une attaque infructueuse pour prendre le contrôle de la capitale, Tripoli, siège du gouvernement. Ce qui a causé des morts et des blessés parmi la population civile, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Depuis le lancement de l’opération Tempête de paix le 25 mars dernier, l’armée libyenne a réussi à libérer toutes les villes de la côte ouest, jusqu’à la frontière avec la Tunisie, en plus de la base stratégique Al-Wattia et des villes de Badr et Tiji, ainsi que la ville d’Al-Asabi’a (sud-ouest de Tripoli).

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/6iNlZd
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire