Ankara fustige l’UE pour sa proposition ignorant le droit des Chypriotes turcs

0

 

La Turquie a estimé que la proposition faite par l’Union européenne qui ne fait aucune référence à l’égalité des droits des Chypriotes turcs sur les ressources naturelles de l’île, voire les ignore, est loin d’être sérieuse.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy s’est exprimé au sujet de la proposition faite par le Haut-représentant de l’UE Josep Borrell pour une rencontre entre la Turquie et le secteur chypriote grec.

« Comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises, les Chypriotes turcs sont les interlocuteurs des Chypriotes grecs sur l’île » a souligné Ankara.

Par conséquent, l’interlocuteur du ministre des Affaires étrangères du secteur chypriote grec Nikos Hristodoulis n’est pas la Turquie mais le chef de la diplomatie de la République turque de Chypre du Nord (RTCN) Kudret Ozersay.

« Si une solution est souhaitée en Méditerranée orientale, dans un premier temps, les deux peuples de l’île devraient se réunir et établir un mécanisme commun de coopération pour l’exploration et l’exploitation des ressources en hydrocarbures, y compris le partage des revenus, dès que possible. La proposition des autorités chypriotes turques du 13 juillet 2019 fournit le terrain nécessaire à cette fin. La délimitation des zones de juridiction maritime à l’ouest de l’île de Chypre ne sera possible qu’après le règlement de la question chypriote. La Turquie ne s’assiéra jamais à la table (des négociations) avec l’administration chypriote grecque qui a usurpé le titre de République de Chypre et ne représente pas les Chypriotes turcs » conclut Aksoy.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/vQj3Gz
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire