Covid-19 : l’Afrique a perdu plus d’une décennie de croissance

0

 

Le président de la Banque Africaine de développement Adesina Akinwimi a affirmé, mercredi, qu’en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, Covid-19, « l’Afrique a perdu plus d’une décennie des gains réalisés en matière de croissance économique ».

Adesina Akinwimi s’exprimait à l’ouverture de la 55ème édition des assemblées annuelles de la Banque Africaine de développement (BAD) et la 46ème assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD), par visioconférence.

« La reprise sera longue et difficile pour l’Afrique. Nous devons maintenant aider le continent à se relever, avec audace, mais aussi avec intelligence, en accordant une plus grande attention à une croissance de qualité : la santé, le climat et l’environnement », a-t-il soutenu, dans son discours.

Il a précisé, par ailleurs, que face à la pandémie, la Banque a mis en place une facilité de réponse à la Covid-19 de 10 milliards de dollars pour soutenir les pays africains.

Adesina Akinwimi s’est en outre félicité de son bilan.

« Au cours de ces cinq années passées au service de l’Afrique: 18 millions de personnes supplémentaires ont désormais accès à l’électricité. 141 millions de personnes ont bénéficié de technologies agricoles plus avancées favorisant la sécurité alimentaire. 15 millions de personnes ont eu accès à un financement. 101 millions de personnes ont désormais accès à des transports améliorés. Et 60 millions de personnes ont reçu un accès à l’eau et à l’assainissement », a-t-il dit.

Pour sa part, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a félicité l’ensemble des gouverneurs pour le professionnalisme avec lequel ils ont géré la crise au sein de la BAD, relative à la plainte des lanceurs d’alerte contre le président.

« Vous aurez à débattre des projets de réalisations des engagements pris dans le cadre de l’augmentation du capital. Je vous encourage à faire preuve d’ambition et de réalisme. D’ambition pour le continent, car les populations africaines attendent beaucoup de projets et des programmes bien souvent à la recherche de financement. De réalisme pour tenir compte des spécificités de nos Etats membres, afin qu’aucun pays désireux de participer à cette augmentation ne soit laissé de côté », a déclaré Alassane Ouattara.

A noter que le Dialogue des gouverneurs et l’élection d’un président sont les priorités de l’ordre du jour de ces Assemblées qui prendront fin le 27 juillet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/c1rYEF
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire