France: l’Etat interdit à des associations la distribution de repas aux migrants à Calais (Nord)

0

 

La préfecture du Pas-De-Calais, dans le nord de la France, a décidé l’interdiction jusqu’à fin septembre, la distribution de repas destinés aux migrants du camps de Calais, ont rapporté vendredi les médias français.

Seule une association mandatée par les services étatiques reste autorisée à fournir des repas.

Sous couvert de la crise sanitaire en cours, la préfecture a donc pris la décision de prohiber « toute distribution gratuite de boissons et denrées alimentaires (…) pour mettre fin aux troubles à l’ordre public et limiter les risques sanitaires liés à des rassemblements non déclarés », rapporte le journal Le Monde citant l’institution représentante de l’Etat.

La préfecture étrille par ailleurs le « non-respect des mesures de distanciation sociale dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 ».

Sur les réseaux sociaux, les réactions politiques ont été très nombreuses et pointent du doigt un manque d’humanité.

« A Calais, Darmanin interdit la distribution de repas aux migrants par les associations.

Une décision qui tourne le dos au minimum du minimum en terme d’humanité. Et dire que beaucoup ont voté Emmanuel Macron pour faire barrage au RN (Rassemblement National, extrême droite. L’ensauvagement est en marche! Honte vous ! » a écrit le député européen Younous Omarjee.

Damien Carême, lui aussi député européenne estime que cette décision montre que la France « devient un peu plus abjecte dans l’indignité ».

La présidente d’Amnesty International, Cécile Coudriou fustige de son côté « l’ensauvagement » des « politiques migratoires ».

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/zD6U7Y
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire