Canada / Menaces contre une mosquée à Toronto : Trudeau « préoccupé »

0

« Je suis vraiment préoccupé par de telles menaces. L’islamophobie et la haine n’ont pas de place dans notre pays », a souligné le Premier ministre canadien Justin Trudeau en réaction à des menaces de violence proférées contre une mosquée de Toronto (centre), ont rapporté des médias locaux.

Trudeau réagissait dans un tweet posté sur son compte dans lequel il écrivait, notamment, que « ce genre de comportement ne sera pas toléré ».

Il a fait part de son soutien à la communauté musulmane de Toronto en indiquant que les « citoyens du pays doivent faire plus pour lutter contre la haine et nous le ferons ».

Le Conseil national des Musulmans canadiens (CNMC) a fait état lundi de menaces reçues par une mosquée de la ville de Toronto, capitale de la province de l’Ontario, menaces qui faisaient référence aux attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande en 2019.

Des fusillades perpétrées dans deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, avaient fait, le 15 mars 2019, 49 morts et 48 blessés.

« Une mosquée, située au centre-ville de Toronto, a reçu une série de messages menaçants, dont l’un d’eux faisait référence aux attentats de Christchurch », lit-on dans le communiqué du CNMC.

Le Conseil a préféré faire taire le nom de la mosquée en question, afin « d’éviter que ses responsables ne reçoivent davantage de menaces ».

Les responsables du lieu de culte musulman ont décidé de fermer la mosquée, en prenant en considération « les conseils de divers experts ».

Justifiant cette décision, le président du CNMC Mustafa Farooq, a déclaré dans une interview accordée à CBC News (chaîne de télévision publique), que « les messages étaient extrêmement violents et lorsque nous recevons de telles menaces, nous ne les prenons pas à la légère. Et c’est pourquoi la mosquée a été fermée et reste fermée ».

« C’est inacceptable. De telles menaces doivent cesser et un plan d’action national pour démanteler ce genre de groupes suprémacistes blancs, néonazis, violents, islamophobes ou xénophobes est nécessaire », a-t-il renchéri.

Le 13 septembre écoulé, Mohamed-Aslim Zafis, un gardien d’une mosquée, à Toronto toujours, a été tué par un individu âgé de 34 ans, qui aurait utilisé les médias sociaux pour partager et publier du contenu lié à un groupe néonazi.

La police torontoise a annoncé, de son côté, avoir diligenté une enquête en lien avec le communiqué du Conseil national des Musulmans canadiens.

A son tour, John Tory, le maire de Toronto, la plus grande métropole canadienne, est monté au créneau pour affirmer que « ces menaces sont totalement inacceptables et ne seront pas tolérées ».
« Toute forme de haine et de discrimination envers un lieu de culte et ceux qui le visitent ne sera pas acceptés dans notre ville », a-t-il relevé.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/iAD8Tf
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire