Ankara rejette les accusations du ministre égyptien des Affaires étrangères

0

 

La Turquie a appelé l’Egypte à œuvrer pour la stabilité en tenant compte des attentes du peuple, au lieu de soutenir les structures parallèles putschistes et les organisations terroristes.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy a vivement réagi contre les accusations exprimées à l’encontre de la Turquie par le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukry lors de la réunion le 22 octobre du « Petit Groupe » portant sur la Syrie.

« Ces accusations contre notre pays qui a perdu des soldats dans la lutte contre le terrorisme en Syrie, accueilli près de 4 millions de réfugiés syriens, protégé le peuple contre un régime cruel et des terroristes dans le nord de la Syrie et a apporté une contribution concrète au processus politique à Astana et à Genève, reflètent un délire qui ne peut être pris au sérieux » a déclaré Aksoy.

Selon le porte-parole, le devoir de l’Égypte, membre du « Petit Groupe», n’est pas d’être le porte-drapeau des régimes oppressifs, des structures putschistes parallèles et des organisations terroristes, mais d’être à l’écoute des attentes du peuple et d’œuvrer pour la paix, la sécurité et la stabilité durables dans la région.

« Le rôle que la Turquie a assumé en Syrie est et sera la garantie non seulement de sa propre sécurité nationale mais aussi de l’unité politique et de l’intégrité territoriale de la Syrie » a assuré Aksoy.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/TVwN0R
Partagez.

À propos de l’auteur