Erdogan: « Macron s’en prend sans cesse à ma personne. (…) C’est vraiment un cas ! »

0

 

Lors du 7e congrès de l’AK Parti à Malatya, le président Recep Tayyip Erdogan a de nouveau réagi contre la montée du racisme et de l’islamophobie en Europe.

« La personne qui est à la tête de la France en ce moment (Emmanuel Macron) s’en prend sans cesse à ma personne. Qu’il se regarde d’abord lui-même. C’est vraiment un cas ! Il faut sérieusement qu’il se fasse contrôler. Et puis il y a aussi un soi-disant député aux Pays-Bas (Geert Wilders). Lui, il se met à écrire des choses sur nous. Ne dépasse pas les bornes ! Sais-tu seulement à qui tu as affaire ? » a déclaré Erdogan.

Le président turc a souligné « que le fascisme ni le nazisme ne font pas partie de la culture turque ». « Nous, nous progressons avec la justice sociale » a-t-il ajouté.

Par ailleurs Erdogan a indiqué que la Turquie était critiquée pour avoir soutenu ses frères azerbaïdjanais qui défendent leurs propres terres (contre l’occupation arménienne).

« Je viens d’apprendre que certains Américains ont appelé mon frère Ilham (Aliev) pour lui dire que soi-disant ils savaient qui le soutenait, c’est-à-dire la Turquie. Et que, si nécessaire, ils appliqueraient des sanctions à la Turquie » a-t-il relevé.

Erdogan a estimé que la Turquie ne pouvait être menacée par des sanctions. « Mets donc en vigueur ces sanctions dont vous parlez. Nous avons entrepris des démarches pour vous acheter des F-35, nous avons payé. Mais vous ne nous avez pas donné ces F-35. Vous nous avez menacés. Vous avez demandé que nous restituions les S-400 à la Russie. Or, nous ne sommes pas un Etat tribal, nous sommes la Turquie ! » a fustigé le président turc.

 

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/oKuP7f
Partagez.

À propos de l’auteur