Dissolution du mouvement des « Loups gris » en France: Ankara va riposter de la manière la plus ferme

0

 

La Turquie a annoncé qu’elle répondra de la manière la plus ferme à la décision du gouvernement français de dissoudre le mouvement des « Loups gris ».

« Le fait que ledit pays recourt à certains individus et à des décisions imaginaires prises à partir des actions de ces personnes comme si un tel mouvement existait réellement, est le dernier exemple de l’état psychologique contradictoire dans lequel il se trouve » a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Dans la déclaration, le ministère indique que l’inexistence d’un mouvement dénommé « Loups gris », dont la suppression a été annoncée par le gouvernement français, est bien connue.

Le communiqué rapporte qu’en « traitant de cette formation imaginaire, il est inacceptable que les symboles qui sont utilisés dans de nombreux pays, qui sont extrêmement courants et qui n’ont rien d’illégal soient interdits ».

« Ceux qui défendent que la liberté d’expression ne peut être restreinte d’aucune manière quand il s’agit d’eux-mêmes peuvent facilement imposer des restrictions à la liberté d’expression lorsqu’il s’agit d’autrui » dénonce le ministère et souligne que « cette approche hypocrite est le dernier exemple du deux poids et deux mesures devenu désormais habituel.

Le communiqué informe que cette décision montre également que le gouvernement français est devenu le prisonnier des milieux arméniens.

« La décision prise aujourd’hui (hier) à la hâte par le gouvernement français qui tolèrent depuis des années l’organisation terroriste PKK et les associations affiliées à FETO (organisation terroriste guléniste) qui opèrent ouvertement dans tous les coins du pays tout en laissant impunies les violences contre les intérêts et la société turques en France au nom de la liberté de manifestation et d’expression, est exemplaire.

Le gouvernement français a ainsi démontré une fois de plus qu’elle continue d’ignorer les incitations, menaces et attaques croissantes de la diaspora arménienne fanatique de son pays contre nos citoyens et nos missions diplomatiques. Cette attitude hypocrite et la décision provocatrice prise aujourd’hui sous prétexte de prévenir la violence, nous rappellent les antécédents négatifs de la France dans la lutte contre les organisations terroristes telles que le PKK et le FETO qui sont protégées et soutenues par la France, et particulièrement l’organisation terroriste ASALA qui a tué nos diplomates »

La déclaration souligne que la liberté d’organisation, d’expression et de manifestation de la société turque en France doivent être préservée dans le cadre des droits de l’homme universels, ajoutant que « La réponse la plus ferme sera donnée à cette décision ».

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/VmPTvl
Partagez.

À propos de l’auteur