Syndicat palestinien : 46 journalistes ont été tués par Israël depuis l’an 2000

0

 

Le syndicat des journalistes palestiniens a déclaré, mercredi, que 46 journalistes ont été tués par Israël depuis le déclenchement de l’Intifada d’al-Aqsa en 2000.

C’est ce qui ressort de l’événement organisé par le syndicat devant le siège des Nations unies à Gaza, à l’occasion de « la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes ».

Le vice-président du syndicat des journalistes palestiniens, Tahseen Alasttal, a appelé les Nations unies à assumer sa responsabilité dans la protection des journalistes, ainsi qu’à juger les auteurs des crimes israéliens contre les journalistes palestiniens.

Tahseen Alasttal a affirmé que « ces crimes ont, depuis l’an 2000 à ce jour, entrainé la mort de plus de 46 journalistes, ainsi qu’un grand nombre (non déterminé) de blessés et de détenus ».

Et d’ajouter : « Le syndicat compte annuellement entre 500 et 700 agressions et crimes commis par l’occupation contre les journalistes palestiniens, il est temps de mettre fin à ces crimes et de juger leurs auteurs et tous ceux qui ont donné l’ordre pour leur mise en œuvre ».

Le syndicaliste a également indiqué que l’objectif des violations israéliennes à leur égard « est de les faire taire et d’empêcher la communication de l’image journalistique réelle à travers le monde ».

Depuis 2013, le monde entier célèbre « la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes », le 2 novembre, en mémoire de deux journalistes français assassinés au Mali.

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/A0RoTf
Partagez.

À propos de l’auteur