France : enquête contre un collégien d’origine afghane pour avoir toléré la mort d’un enseignant

0

 

Une enquête a été lancée contre un collégien d’origine afghane car il a trouvé ‘tolérant la mort d’un enseignant’.

Le professeur du collégien d’origine afghane âgé de 14 ans qui vit à Marseille, a porté plainte contre ce dernier car il considérait que ‘la mort de Paty pouvait être tolérée’ lors d’une cérémonie de commémoration dédiée au professeur Samuel Paty tué le 16 octobre.

Selon des sources judiciaires, une enquête pour terrorisme a été lancée contre le collégien qui a écopé d’une libération conditionnelle avant procès.

Sur son compte Twitter, le ministre français de l’Intérieur a annoncé que dans le cadre de la ‘lutte contre la radicalisation et l’islamisme’, ils avaient mis en place une ligne téléphonique réservée aux dénonciations. Il avait demandé de communiquer immédiatement ‘la ou les personnes’ dont les faits et gestes attirent des soupçons.

Le 16 octobre, un enseignant a été décapité non loin de la capitale Paris.

Les autorités françaises ont fait savoir que l’assaillant localisé proche de la victime avec un couteau à la main, avait été tué par la police alors qu’il tentait de s’échapper.

L’enseignant Samuel Paty qui avait montré des caricatures en classe dans un cours sur la liberté d’expression avait été assassiné par un jeune d’origine tchétchène.

Ces derniers temps l’approche anti-islam du président Emmanuel Macron et les déclarations des politiciens français visant les musulmans avaient suscité de vives réactions dans de nombreux endroits du monde. Les pressions et les incursions contre les associations et organisations non-gouvernementales musulmanes augmentent dans le pays.

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/aWYBJe
Partagez.

À propos de l’auteur