Les kurdes d’Irak combattent le PKK (étude)

0

Des combats ont commencé entre, d’une part l’organisation terroriste PKK qui poursuit ses activités depuis un certain temps en Irak du Nord,  et de l’autre les Peshmergas et Forces spéciales affiliés à l’Administration régionale kurde d’Irak. Alors que la politique expansionniste du PKK dans la région et ses attaques terroristes menacent la stabilité de la région kurde, la Turquie poursuit avec détermination ses opérations militaires contre l’organisation.

L’organisation terroriste PKK qui s’est installée dans les zones montagneuses de l’Irak du Nord à compter de la Première Guerre du Golfe en profitant du chaos dans la région, a utilisé ces régions comme bases pour ses attaques terroristes contre la Turquie, et avec le temps, a commencé à s’imposer comme une puissance alternative face à l’Administration régionale kurde d’Irak. Tandis que les forces Peshmergas cherchaient à faire face aux attaques de Daesh, le PKK a saisi l’occasion pour prendre le contrôle de centaines de villages. Sous prétexte de lutte contre Daesh, le PKK a pris le contrôle de la région de Sindjar et fondé des sous-structures terroristes.

Durant cette période, la Turquie a porté au-delà de ses frontières sa lutte contre le PKK et lancé des opérations efficaces en Syrie et en Irak. Après les opérations Bouclier du Tigre et Griffes, l’organisation terroriste a noté de lourdes pertes à la frontière avec la Turquie.

Le PKK a ainsi perdu de nombreuses localités. L’armée turque a pris le contrôle des sommets régnant sur les régions baptisées « Média Defence Zone » par l’organisation terroriste PKK et assuré qu’elle se retire plus au sud.

Au pied du mur en Irak, le PKK a commencé à accusé le KDP d’aider et de donner des renseignements à l’armée turque. Cette situation a tendu les relations entre les deux structures. En outre, la présence du PKK comme une notion terroriste qui déstabilise la région ainsi que sa politique expansionniste, menaçaient fortement les intérêts d’Erbil. Suite aux pressions croissantes de la Turquie, les peshmergas sont passés à l’action et ont commencé à faire pression sur l’organisation terroriste dans de nombreuses régions. Le PKK a lancé des attaques suite au déploiement de Peshmergas et de forces spéciales comme Zeravani dans les régions telles que Zini Verte et Gara. Il a également attaqué les oléoducs qui sont vitaux pour l’Administration régionale kurde d’Irak.

Ainsi, les thèses de la Turquie en Irak du Nord ont été une à une confirmées (par ces développements). La Turquie a démontré que la présence du PKK dans la région ne constitue pas uniquement une menace pour elle, c’est également une grande notion de menace et de déstabilisation pour Erbil. Maintenant le gouvernement d’Erbil est de plus en plus confronté à la réalité du PKK. Le lancement d’une opération militaire d’envergure contre le PKK par les Peshmergas et l’armée turque semble fort probable en cette période où les combats augmentent.

 

 

 

 

Mots-clés: #turquie
, #irak
, #peshmergas
, #pkk
, #arki

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/sNXVci
Partagez.

À propos de l’auteur