Erdogan : “Le système mondial qui protège le plus fort ou le plus riche, ne peut perdurer”

0

 

Lors de 12e conférence des ambassadeurs organisée au complexe présidentiel, le président Recep Tayyip Erdogan s’est exprimé premièrement au sujet de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

Plusieurs pays puissants du point de vue économique ont en fait une infrastructure de santé très faible, a remarqué Erdogan, précisant que la Turquie a passé son test à ce sujet avec réussite.

Par ailleurs, le président turc a estimé que le système mondial actuel qui protège ceux qui sont puissants au lieu de ceux qui ont raison, une poignée d’élites au lieu de la majorité, ou encore les riches contre les pauvres, ne peut perdurer.

Le multicentrisme et la régionalisation gagnent en importance dans les relations internationales, relève-t-il.

« Nous sommes à un tournant où les chaines d’approvisionnement se reforment, les centres de production et de logistique se redéfinissent, de nouvelles alliances régionales se fondent, et où  les arènes politiques et économiques se restructurent. Nous sommes déterminés à ne faire vivre aucun regret à notre pays et nous œuvrons  par tous nos moyens pour en faire une des puissances fondatrices de cette nouvelle ère » a déclaré Erdogan.

Concernant la Libye, le président turc a souligné que l’espoir quant à une solution politique s’est créé grâce à la sérieuse contribution de l’intervention de la Turquie.

Il a poursuivi son discours en disant espérer que l’Union européenne puisse « se libérer de l’aveuglement stratégique » qui l’éloigne de la Turquie.

Erdogan a déploré le fait que l’islamophobie soit encouragée et soutenue « au niveau de la présidence » d’un pays.

« Lutter contre l’islamophobie est notre devoir aussi bien du point de vue de notre croyance que de notre responsabilité vis-à-vis de nos citoyens à l’étranger » a-t-il ajouté.

Dernièrement, le président turc s’est réjoui de la libération de Choucha, mettant l’accent sur la poursuite de la lutte jusqu’à la fin de l’occupation entière du Haut-Karabakh.

 

 

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/BiwY1a
Partagez.

À propos de l’auteur