Habituée à ignorer l’existence des Chypriotes turcs, l’UE ose désormais écarter la volonté du peuple

0

 

La Turquie a souligné qu’une solution équitable, permanente et durable à Chypre ne sera possible qu’en tenant compte de la volonté des deux peuples de l’île.

« Habituée à ignorer l’existence et les droits des Chypriotes turcs, l’UE ose désormais écarter la volonté du peuple chypriote turc de parvenir à un règlement » a fustigé le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Hami Aksoy en réponse aux propos du Haut-représentant européen pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borell.

Selon Aksoy, le point de vue de Borrell concernant  Maras et le règlement de la question chypriote a une fois de plus révélé à quel point l’UE est déconnectée des réalités de l’île.

« Il ne faut pas s’attendre à ce que l’UE,- qui ne fait aucune référence au peuple chypriote turc dans ses déclarations, qui a accepté l’adhésion de l’administration chypriote grecque comme un cadeau pour son rejet du plan présenté par les Nations Unies pour une solution en 2004 et qui n’a tenu aucune de ses promesses vis-à-vis des Chypriotes turcs,- contribue au règlement de la question chypriote » a-t-il indiqué.

Le modèle de règlement fédéral « bicommunautaire » et « bizonal » est testé depuis plus de 50 ans à Chypre, et il n’a donné aucun résultat car la partie chypriote grecque ne considère pas le peuple chypriote turc comme un partenaire égal et ne veut pas partager le pouvoir et la richesse.

« Si l’UE souhaite contribuer au règlement de la question chypriote, d’abord et avant tout, elle doit reconnaître l’existence et la volonté du peuple chypriote turc et honorer ses engagements datant de 2004 » a estimé le porte-parole.

 

Mots-clés: #borrell
, #chypre
, #hami aksoy

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/tt5BUc
Partagez.

À propos de l’auteur