Des documents Frontex mettent en cause Athènes pour le renvoi de migrants vers les eaux turques

0

 

Des documents de Frontex, l’agence de l’Union européenne de garde-frontières et de garde-côtes, confirment l’existence d’instructions officielles des autorités grecques pour repousser des migrants et réfugiés vers les eaux territoriales turques.

Le journal en ligne basé à Bruxelles, « EU Observer », a publié, mercredi, des documents obtenus auprès de Frontex, démontrant que le gouvernement grec a bien demandé à ses gardes-côtes de repousser les demandeurs d’asile vers les eaux turques. Il s’agit d’échanges de courriers électroniques au sein de Frontex mettant en évidence les agissements d’Athènes, contraires au droit international.

Un e-mail datant du 6 mars 2020 signale les instructions données à un gradé des gardes-côtes grecs par les autorités, qui ordonnent de repousser un bateau gonflable avec des réfugiés à bord, vers les eaux territoriales turques.

C’est un garde-côte danois, en mission dans la région, qui informa ses hiérarchiques de la situation.

Ces derniers s’opposèrent au renvoi des réfugiés vers les eaux turques.

Même si le directeur de Frontex, Fabrice Leggeri, avait essayé de minimiser l’affaire en parlant de « mauvaise compréhension », le Parlement européen avait demandé une enquête après le signalement de nombreux autres exemples de migrants repoussés.

La Grèce avait nié la véracité des faits.

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/C44nTb
Partagez.

À propos de l’auteur