France : le CFCM valide la volonté de Macron de créer un conseil national des imams

0

 

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a accepté de créer un conseil national des imams pour porter la demande du président Emmanuel Macron de labelliser la fonction religieuse, ont rapporté jeudi les médias nationaux. 

Cette requête avait été exposée par le chef de l’Etat le 2 octobre dernier à l’occasion de son discours de présentation de la loi dite « séparatismes », devenue depuis la loi « confortant les principes républicains ». 

Les fédérations qui composent le CFCM ont été reçues à l’Elysée mercredi soir par Emmanuel Macron et son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, selon le journal Le Figaro. 

Les deux hommes ont enjoint les responsables religieux à mettre en œuvre la feuille de route prévue par le gouvernement et qui prévoit donc la création d’un label des imams pour être autorisés à exercer. 

« Je vous fais confiance, et ma confiance vous oblige » a déclaré le chef de l’Etat au cours de cet entretien qui a duré deux heures, rapporte la même source. 

Ainsi, le CFCM dispose désormais de six mois pour élaborer un projet de formation des imams. Ces derniers devront maîtriser correctement le français et disposer de diplômes en fonction de leurs statuts. 

Par ailleurs, selon France Info, Emmanuel Macron a laissé 15 jours au CFCM pour élaborer une « charte des valeurs républicaines » qu’il devra faire appliquer au sein des fédérations qui le composent. 

« Le texte devra (…) affirmer la reconnaissance des valeurs de la République, préciser que l’islam en France est une religion et pas un mouvement politique, et stipuler la fin de l’ingérence ou de l’affiliation à des Etats étrangers » précise toujours France Info. 

La presse française rapporte enfin que le chef de l’Etat a ouvertement accusé la Confédération Islamique Milli Görüs (CIMG) et la fédération Musulmans de France (ex-UOIF), d’être éloignés d’une « vision républicaine », leur ordonnant de « sortir de ces ambiguïtés » sans quoi les « conséquences » seraient tirées. 

« Il y aura ceux qui signeront, et ceux qui ne signeront pas. On en tirera les enseignements. Soit vous êtes avec la République, soit vous n’êtes pas avec la République » ont lancé les autorités en direction du CFCM.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/hnPT4h
Partagez.

À propos de l’auteur