Perquisition illégale selon la juridiction maritime contre un navire turc

0

 

La frégate allemande en mission au sein de l’opération Irini dont le commandement et l’administration sont assurés pas un commandant grec, a arrêté et effectué une perquisition illégale et contraire au droit international en Méditerranée orientale dans le navire qui transportait de la Turquie vers la Libye de la nourriture et des articles divers tels que de la peinture .

Selon les informations obtenues, le navire «ROSELINA-A» à battant pavillon turc, transportant du matériel d’aide humanitaire, a jeté l’ancre d’Istanbul et est parti pour la Libye.

Selon la juridiction maritime, le consentement de l’État du pavillon doit être obtenu pour que le personnel puisse monter à bord du navire afin de fouiller les navires. Le personnel de la frégate Hambourg a atterri en hélicoptère à bord du navire sans une telle autorisation de la Turquie.

Le débarquement du personnel de l’hélicoptère et les mouvements de la frégate de Hambourg autour du navire «ROSELINA-A» ont également été enregistrés instantanément par le personnel du navire via un téléphone portable.

Les soldats qui ont bloqué le chemin réduit la vitesse du navire, ont fouillé tous les conteneurs en les ouvrant sans l’autorisation de la Turquie et sans respecter les avertissements selon lesquelles ce qu’il font n’est pas légal.  Après la fouille qui a duré pendant les premières lueurs du matin, les soldats ont réalisé qu’il n’y avait rien d’autre que du matériel d’aide humanitaire, de la nourriture et de la peinture sur le navire, puis ont quitté le navire.

Le navire a continué à naviguer vers le port de Misrata. La Turquie entreprendra des démarches juridiques au sein des organisations internationales, a-t-on appris.

L’opération Irini est une opération controversée lancée par l’Union européenne (UE) en Méditerranée pour contrôler l’embargo sur les armes des Nations Unies (ONU) sur la Libye.

Bien que la consultation et l’autorisation aient été nécessaires avec le gouvernement de consensus national (en Libye), qui était le gouvernement légitime dans la résolution n ° 2292 du Conseil de sécurité de l’ONU, l’opération Irini, qui a été lancée, suscite des réactions comme une opération biaisée et illégale.

Si certains pays européens ne se sont pas prononcés contre l’opération pour bénéficier des fonds de l’UE, certains pays plus courageux se sont retirés de l’opération en montrant leurs réactions.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/U3uJJC
Share.

About Author