Fouille illégale d’un navire turc : « Nous répondrons sur le terrain » (Cavusoglu)

0

 

La Turquie a démenti les déclarations selon lesquelles « son consentement a été demandé » avant la fouille dans le navire turc en Méditerranée dans le cadre de l’opération Irini de l’UE.

« L’accostage dans le navire Roseline-A battant pavillon turc, dans le cadre de l’opération Irini a été fait sans le consentement de l’Etat du pavillon, de façon illégale et forcée. Les avertissements des autorités turques avant l’accostage ont été négligés » informe le ministère des Affaires étrangères dans un tweet en anglais.

Le ministère a fait savoir qu’une déclaration a été publiée pour indiquer que l’aval de l’Etat du pavillon n’est pas nécessaire dans l’intervention en question, ajoutant qu’un changement de position a été observé suite aux déclarations de la Turquie qui a protesté l’incident en indiquant se réserver le droit de réclamer des indemnités.

Ankara a également appelé à respecter toujours les règles du droit international et la liberté de navigation.

En outre, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré, à propos de la fouille illégale d’un navire Turc par l’opération Irini, « Nous répondrons sur le terrain et suivrons les processus juridiques et politiques »

M. Cavusoglu s’est exprimé mardi sur la fouille illégale d’un navire turc en Méditerranée orientale effectuée par une frégate allemande missionnée dans le cadre de l’opération Irini de l’Union Européenne (UE), alors qu’il était auditionné par l’Assemblée Nationale Turque sur le budget 2021 de son ministère.

Après avoir rappelé que les ambassadeurs de l’UE, de l’Italie et le chargé d’affaires allemand ont été convoqués au ministère à Ankara, Cavusoglu a poursuivi:

« Nous répondrons sur le terrain et suivrons les processus juridiques et politiques ».

 

 

TRT avec AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/zB2MFx
Share.

About Author