Le Conseil turc de la sécurité nationale satisfait de la fin du conflit dans le Haut-Karabakh

Le Conseil turc de la sécurité nationale satisfait de la fin du conflit dans le Haut-Karabakh

Le Conseil turc de la sécurité nationale (MGK) a exprimé sa satisfaction de voir l’Azerbaïdjan, pays frère, récupérer les territoires de sa patrie, occupés depuis plus d’un quart de siècle et a étudié sous tous les angles la nouvelle situation géopolitique apparue à la suite de ces événements.

Un communiqué a été publié mercredi par le MGK à l’issue d’une réunion qui s’est déroulée à Ankara, la capitale de la Turquie.

Sur le règlement du conflit dans le Haut-Karabakh, le MGK a réaffirmé sa satisfaction de voir l’Azerbaïdjan récupérer ses territoires.

« Nous exprimons notre satisfaction de voir l’Azerbaïdjan, pays frère, récupérer les territoires de sa patrie, occupés depuis plus d’un quart de siècle et avons étudié sous tous les angles la nouvelle situation géopolitique apparue à la suite de ces événements » a spécifié le MGK.

Concernant la fouille illégale d’un navire turc en Méditerranée orientale par une frégate allemande sous mission Irini de l’Union européenne, le conseil l’a vivement condamné avant d’assurer que des mesures seront prises.

« Des actes seront entreprises face à l’action menée contre un navire turc dans le cadre de l’opération Irini », a-t-il été écrit avant de condamner une intervention illégale, unilatérale, en violation du droit international et contraire aux relations entre alliés, contre un navire turc dans le cadre de la mission Irini.

A propos du dossier chypriote, le Conseil de sécurité nationale a regretté l’insistance de la communauté internationale à ignorer l’existence des Turcs à Chypre.

« L’insistance à ignorer la présence turque à Chypre et à ne pas accepter l’existence de deux communautés et de deux Etats sur l’île et le non-règlement imposé comme base ne seront jamais acceptés », a-t-il insisté.

Le conseil a notamment rappelé dans son communiqué, qu’un corridor terroriste au niveau des frontières sud du pays ne sera jamais toléré, faisant référence à la présence des terroristes du PKK/YPG dans le nord de la Syrie.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/UnaVeO