Attentat contre la grande mosquée de Québec : Inauguration d’un mémorial en hommage aux victimes

0

Un mémorial rendant hommage aux victimes de l’attentat terroriste contre la grande mosquée de la ville de Québec a été inauguré, mardi en fin de matinée, par le maire de la capitale de la province éponyme. La cérémonie a été transmise en directe par la chaîne d’information « Radio Canada ».

Le dimanche 29 janvier 2017, une fusillade a éclaté, à l’heure de la prière du soir, dans l’enceinte de la grande mosquée de la ville de Québec, faisant six morts et cinq blessés. 

Alexandre Bissonnette, auteur de l’attaque âgé de 27 ans à l’époque, a vu, la semaine écoulée, sa peine de 40 ans de détention décidée en première instance, réduite à 25 ans par la Cour d’appel, plus haute juridiction de la province francophone, ce qui a provoqué la consternation et la déception de la communauté musulmane, qui envisage de recourir à la Cour suprême fédérale.

Le monument, œuvre de l’artiste Luce Pelletier, représente trois pavés de pierre à base carrée sur lesquels les noms des six victimes de l’attaque sont gravés. Il s’agit de Aboubaker Thabti, de Khaled Belkacemi, de Azzeddine Soufiane, de Abdelkrim Hassane, de Mamadou Tanou Barry et d’Ibrahima Barry.

Les socles en pierre sont ornés de feuilles d’arbre en aluminium, qui tendent vers le ciel, telles des ailes d’une colombe de la paix, avec des motifs inspirés des pays d’origine des victimes de confession musulmane (Maroc, Guinée, Tunisie, Algérie). 

En plus des noms des victimes, une phrase du poète et auteur libanais, Gibran Khalil Gibran, a été gravée sur le mémorial : « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit ».

Il s’agit d’une phrase citée par le maire de Québec, Régis Lebeaume, lors des obsèques émouvantes des victimes, il y a de cela un peu moins de quatre ans. 

Situé dans la ville de Québec, le mémorial se trouve de chaque côté de la « route de l’Eglise », au croisement de la jonction du « chemin Sainte-Foy ». Une partie donnant sur le Centre culturel islamique de Québec et l’autre sur le site patrimonial de la Visitation.

La cérémonie s’est déroulée en présence, notamment, des proches des victimes, du maire de Québec, de députés ainsi que de Boufeldja Benabdallah, cofondateur du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). 

Inaugurant la cérémonie, Lebeaume a indiqué que « la population de Québec a besoin de célébrer l’harmonie et le vivre-ensemble ». Le « vivre-ensemble » est d’ailleurs le thème sur lequel le mémorial a été érigé. 

Le maire a ajouté que « vivre ensemble veut dire que chaque personne a sa place dans la cité, qu’on soit jeune ou vieux, homme ou femme, riche ou pauvre, pratiquant ou non pratiquant, de n’importe quelle ethnie ». 

« Nous avons droit au respect de nos choix, de nos goûts et de nos convictions », a-t-il affirmé. 

De son côté, Boufeldja Benabdallah, cofondateur du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), a dans son allocution, brève mais empreinte d’émotion, rendu un vibrant hommage aux personnes tuées, « mortes hier mais présentes parmi nous aujourd’hui ».

Il a, également, adressé ses remerciements aux autorités municipales, provinciales et aux députés présents pour leur compassion et leur implication dans l’adoption d’une législation fédérale pour réduire l’utilisation et la circulation des armes à feu. 

Benabdallah a, conclu son intervention, la gorge nouée en se rappelant de chacune des six victimes qu’il connaît personnellement, tout en appelant les députés à « s’asseoir pour travailler ensemble ».

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/neDCJY
Share.

About Author