« Dans le monde post-pandémie, toutes les politiques doivent reposer sur des droits de l’homme »

"Dans le monde post-pandémie, toutes les politiques doivent reposer sur des droits de l'homme"

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan a mis l’accent sur les droits de l’Homme durant et après la pandémie de Covid-19.

Le Chef de l’État turc a diffusé un message à l’occasion de la Journée des droits de l’Homme et le 72ème anniversaire de l’adoption par les Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Erdogan s’est félicité des réformes réalisées en Turquie pour éliminer les conditions qui limitaient les droits et libertés de ses concitoyens.

« Le racisme culturel, la xénophobie et l’islamophobie sont les plus grandes menaces à la Déclaration universelle des droits de l’Homme, a-t-il dit. Nous observons que dans les sociétés occidentales, les obstacles devant l’usage des droits fondamentaux garantis par la Déclaration, dont la liberté de religion et de culte, ont augmenté durant la pandémie de Covid-19. »

Le Président a noté que les droits fondamentaux des milliards de musulmans sont piétinés, leurs valeurs sacrées sont humiliées sous prétexte de liberté d’expression et que les médias et les chefs d’État soutiennent le discours haineux.

« Nous dénonçons ces menaces à chaque occasion et luttons pour que la Déclaration universelle soit appliquée pleinement sans distinguer de race, de religion ou de langue, a poursuivi Erdogan. Dans le monde post-Covid-19, il faudra adopter des politiques centrées sur les droits de l’Homme et créer des mécanismes efficaces qui élimineront l’injustice. »

Erdogan a conclu en assurant que la Turquie continuera de lutter pour la défense des libertés fondamentales.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/eJO8Fj