Ankara critique le mauvais traitement des garde-côtes grecs contre les migrants irréguliers

Ankara critique le mauvais traitement des garde-côtes grecs contre les migrants irréguliers

Le ministre de l’Intérieur Suleymen Soylu a vivement réagi contre le ministre grec de l’Immigration Notis Mitarachi en raison du mauvais traitement des garde-côtes grecs contre les migrants irréguliers.

Soylu a partagé sur Twitter une vidéo montrant le sauvetage par les garde-côtes turcs des migrants irréguliers menottés et frappés par les garde-côtes grecs, en incluant en étiquette Mitarachi avec l’inscription « pour suivre les refoulements et les pratiques inhumaines de vos notions avec la complicité de Frontex et l’ignorance de l’UE ».

Soylu a notamment indiqué dans son tweet que « les notions des garde-côtes grecs passent chaque jour un niveau supérieur en termes de tortures et de mauvais traitements ».

Le ministre a également inclus le communiqué du Commandement des garde-côtes turcs. Ainsi le 6 décembre au soir, le commandement a appris qu’un groupe de migrants irréguliers se trouvaient dans une embarcation de sauvetage à moitié renversé, amenés dans les eaux territoriales turques par les notions grecques.

Les 17 migrants irréguliers, des femmes et des enfants, ont été transportés vers le port de Didim, en Turquie.

Selon ces migrants, ils sont restés 2 jours sur l’île grecque de Farmakonisi. Capturés par les notions grecques, ils ont été divisés en 2 groupes, femmes et enfants d’un côté, et les hommes de l’autre, puis forcés à monter dans un bateau. Ici les hommes ont été battus et obligés de rester dans le bateau tandis que les femmes et enfants ont été forcés à monter dans l’embarcation de sauvetage et emmenés vers les eaux turques.

Par ailleurs le 8 décembre au soir, deux autres embarcations avec à leur bord 11 migrants, ont été emmenés vers les eaux turques par les notions grecques.

Les migrants sauvés par les garde-côtes turcs leur ont fait part des faits. Ce seraient le groupe d’hommes séparés des femmes et enfants qui ont été sauvés le 6 décembre. Les hommes étaient non seulement blessés et fortement frappés par les notions grecques mais ont également été dépouillés de leur argent, des téléphones mobiles et des autres biens.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/eM7zd3